Actualités Faits divers Le présumé trafiquant de stupéfiants qui avait pris la fuite devrait plaider...

Le présumé trafiquant de stupéfiants qui avait pris la fuite devrait plaider coupable jeudi

Le présumé trafiquant de stupéfiants qui avait pris la fuite à pied après son arrestation avant d’être rattrapé par les policiers, le 24 mars dernier à Matane, devrait plaider coupable ce jeudi 17 juin au palais de justice de Rimouski.

Marco Bélanger, 35 ans, de Matane, fait face à des accusations de trafic et de possession de stupéfiants, de recel d’un bien et d’évasion d’une garde légale. Il était de retour en Cour vendredi dernier à Matane pour donner une orientation à son dossier en plaidant coupable ou non coupable, mais les dossiers ont été reportés à ce jeudi 17 juin à Rimouski pour en disposer, ce qui se fait généralement par l’enregistrement d’un plaidoyer de culpabilité.



Comme il purgeait une peine de détention dans la collectivité au moment de son arrestation, il a commis un bris de ses conditions, si bien que son sursis a été révoqué et qu’il devra compléter sa peine en détention ferme.

Opération policière en mars


Le 24 mars, les policiers de la Sûreté du Québec du poste MRC de la Matanie, accompagnés d’un maître-chien et en coordination avec le service des enquêtes sur le crime organisé, se sont rendus dans une résidence de la rue Bouillon à Matane où ils ont découvert environ 16 grammes de cocaïne, 2 grammes de haschisch, 17 grammes de cannabis, environ 500 comprimés de méthamphétamine, une importante somme d’argent comptant, des articles servant au trafic de stupéfiants ainsi qu’une moto rapportée volée.

« Au moment de la perquisition, le résident des lieux, un homme de 35 ans a été arrêté sur son lieu de travail à Matane puis emmené au poste de la SQ aux fins d’interrogatoire d’où il a réussi à fausser compagnie aux policiers pour ensuite s’enfuir à pied, mais il a été rapidement rattrapé un peu plus d’une demi-heure plus tard », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.



Le porte-parole policier signale que ce sont encore une fois des informations reçues du public il y a quelque temps qui ont permis de mener à bien cette opération.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×