20.10.2020
Nouvelle de 19 h L’agent correctionnel Marc-Antoine Demers condamné à 36 mois de prison

L’agent correctionnel Marc-Antoine Demers condamné à 36 mois de prison

L’agent correctionnel à l’Établissement de détention de Rimouski, Marc-Antoine Demers, 26 ans, qui a plaidé coupable à une partie des nombreuses accusations en matière de stupéfiants auxquelles il fait face, a été condamné à une peine de 36 mois de détention, vendredi au palais de justice de Rimouski.

La peine imposée par le juge de la Cour du Québec, James Rondeau, découle d’une suggestion commune de sentence soumise par le procureur de la Couronne, Me Marc Simard et l’avocat de l’accusé, Me Jean-Félix Charbonneau.

La peine tient compte d’une période de détention préventive équivalente à 39 jours. Il reste donc 35 mois et 21 jours à purger pour Demers qui sera détenu dans un pénitencier fédéral comme c’est le cas pour toutes les sentences supérieures à deux ans.

« L’enquête policière tend à démontrer que les deux individus (Il y a un autre accusé, Pierre-Yves Albert), agents des services correctionnels à Rimouski, effectuaient des activités de trafic de stupéfiants au sein de celui-ci. Des perquisitions exécutées aux domiciles des suspects ont par ailleurs permis de saisir près de 135 comprimés de méthamphétamine, environ 285 grammes de résine de cannabis ainsi que près de 15 grammes de cannabis en vrac », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, au moment des arrestations.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×