Actualités Faits divers Procès de quatre semaines pour un accusé en matière de stupéfiants

Procès de quatre semaines pour un accusé en matière de stupéfiants

Un procès de quatre semaines sera nécessaire pour le dossier du Rimouskois Sébastien Hudon, accusé de trafic de stupéfiants dans le cadre de l’opération Oursin liée au groupe de motards criminalisés les Hells Angels.

Les dates du procès devaient être fixées ce vendredi matin au palais de justice de Rimouski, mais le tout a été reporté au 12 juillet devant le juge de la Cour du Québec, Jules Berthelot, puisque c’est ce dernier qui a été désigné pour entendre cette cause. Les dates du procès seront donc établies le 12 juillet, plus de deux ans après l’arrestation de l’accusé, le 14 février 2019. Sébastien Hudon a comparu par vidéoconférence du centre de détention de Rimouski.



Deux avocats de Québec

Après une séance de facilitation tenue le 11 juin, les deux parties ont convenu qu’il fallait réserver quatre semaines pour le procès de Hudon. Hudon est représenté par Me Simon Rot, de Québec, tandis que Me Martine Savard, également de Québec, est la représentante du ministère public dans cette affaire.


Hudon est détenu depuis son arrestation le 14 février 2019. À noter que la détention préventive compte pour 1,5 jour par journée purgée.

Rappelons que l’opération Oursin visait le démantèlement de réseaux de trafic de stupéfiants reliés aux Hells Angels. Elle a permis l’arrestation de 32 individus dans une trentaine de municipalités situées au Québec et au Nouveau-Brunswick, le 14 février 2019.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×