guycaron
Nouvelle de 19 h > Service de popote roulante en préparation dans Les Basques
Nouvelle de 19 h

Service de popote roulante en préparation dans Les Basques

Un service est déjà en place à Saint-Clément. (Photo : courtoisie)

Le Centre d’action bénévole des Basques travaille à la mise en place d’un nouveau service de popote roulante qui viendra s’ajouter au cours de l’été aux services déjà offerts à Saint-Jean-de-Dieu et à Saint-Clément.

Le Centre a reçu une subvention de 24 000 $ du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire par le fédéral et administré par Centraide Québec, Chaudière-Appalaches et Bas-Saint-Laurent pour le démarrage du service. « Nous avons regroupé des municipalités pour en faire trois branches de services. La première branche comprend Saint-Mathieu-de-Rioux, Saint-Simon et Sainte-Françoise et aura comme traiteur le Resto du Vieux-Couvent. L’épicerie Marlène de Sainte-Rita s’occupera des municipalités de Sainte-Rita, Saint-Médard et Saint-Guy. Un autre traiteur préparera des repas pour les utilisateurs de Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges », indique la directrice du Centre, Suzanne Jean.

Des comités de bénévoles

Présentement, les responsables s’affairent à la formation de comités de bénévoles dans chacune des municipalités pour assurer le fonctionnement du service. « Les gens des municipalités connaissent mieux la population de chacune des municipalités que nous. Ils vont nous aider à ouvrir des portes. Les gens qui veulent s’impliquer ou s’inscrire pour recevoir le service peuvent nous contacter au Centre, au 418 851-4068 », mentionne Suzanne Jean.

Le Centre d’action bénévole a développé un modèle de services, mais il se veut adaptable selon les besoins des différentes municipalités. « L’objectif est d’offrir des repas chauds ou à réchauffer, selon les distances de livraison. On parle de repas complets comprenant soupes, repas principal et dessert pour 10 $. On vise la clientèle en perte d’autonomie pour leur faire un peu de bien et les sortir de l’isolement », précise Mme Jean, qui souligne la contribution d’Andréanne Bherer de la cuisine collective des Basques et de l’intervenante communautaire Catherine-Rose Lavallée dans l’élaboration du projet. L’objectif est d’amorcer le service en juillet.

Facebook Twitter Reddit