Actualités Société Lettre ouverte: des drapeaux pour nos écoles

Lettre ouverte: des drapeaux pour nos écoles

Commission scolaire du Fleuve et des Lacs                23 juin 2021                          

14, Rue Du Vieux Chemin



Témiscouata sur le Lac, (Québec)

G0L 1E0           


A/S M. Bernard D’amours (directeur)

Bonjour à vous monsieur Bernard D’Amours ;



Visitant un ami qui habite en face de l’école L’Italien sise sur le coin de la rue Langlais et de la Fabrique aux Trois-Pistoles, j’ai été surpris de voir dans quel piteux état notre drapeau du Québec était hissé tout au haut du mât à l’entrée principale de l’institution québécoise.

Ma curiosité me poussa alors à faire le tour des autres écoles de la municipalité avec comme constat qu’il n’y avait aucune fleur de lys hissée comme il se devrait devant ces institutions de l’État québécois.


À Chanoine- Côté le mât servant à porter l’emblème de notre nation « s’est réfugié » dans un arbre, un érable aux feuilles abondantes et opaques, rendant impossible d’arborer notre symbole national. (…)

À Gérard-Raymond pas de trace du drapeau du Québec non plus. Tandis qu’à la polyvalente, les mâts servant jadis à hisser notre symbole national ont été enlevés à l’entrée principale.

Je vous demande donc par la présente de faire en sorte que nos écoles puissent arborer fièrement ce qui représente notre identité collective, fruit d’une histoire riche, celle d’un peuple résilient et courageux, fier de sa culture et de sa langue.

Les institutions canadiennes quant à elles ne négligent jamais l’état et la présence de leurs drapeaux. Pourquoi en serait-il autrement pour une nation reconnue comme telle aux Communes ?

J’ai moi-même enseigné aux États-Unis et je peux vous dire qu’il n’y a pas de gêne là non plus à montrer sa fierté nationale….pour dire le moins. Ici notre identité semble être un vice dont on essaie de nous rendre coupables, et cette négligence est à mon sens un signe révélateur. Signe des temps.

Merci à vous de l’attention portée à la présente. En espérant que cette occasion puisse servir à notre jeunesse afin qu’elle s’identifie sereinement au Québec. À ce lys pur et candide qui fait de nous ce que nous sommes et ce que nous allons devenir comme peuple, comme nation.

Yves Drapeau, rue Duchesne

Rimouski

C.C Premier ministre François Legault, Denis Tardif, Harold Lebel, Journal de Québec. Journal Le Soir :  


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×