Actualités Économie Une aide psychologique proposée aux entrepreneurs

Une aide psychologique proposée aux entrepreneurs

L’École des entrepreneurs du Québec – Campus Bas-Saint-Laurent, lance le tout premier programme de soutien psychologique pour travailleurs autonomes et entrepreneurs de cinq employés et moins dans la MRC Rimouski-Neigette.

Le tout en collaboration avec le gouvernement du Québec, la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER)et Santé mentale Québec – Bas-Saint-Laurent, est heureuse



Cette première cohorte de 15 participants du Programme « La tête aux affaires » débutera en juillet 2021, pour se terminer au début de l’année 2022. Le programme est composé de rencontres de co-développement entre entrepreneurs et travailleurs autonomes et d’une série d’ateliers pour les outiller en matière de santé psychologique. Une deuxième cohorte est même déjà en préparation pour la fin de l’été 2021.

Par des entrepreneurs


Le programme, qui s’échelonne sur neuf rencontres aux trois semaines, combinera des séances de co-développement, de l’aide entre pairs et des ateliers. Les ateliers seront animés par Céline Guillemart, entrepreneure, propriétaire de Céslim, Sébastien Noël, entrepreneur, entre autres propriétaire de YOGA SAM et dirigeant des Grandes Fêtes TELUS, la docteure Nicole Archambault, l’équipe de Santé Mentale Québec – Bas-Saint-Laurent et l’École des entrepreneurs du Québec.

« Notre gouvernement est conscient de l’importance d’investir dans le soutien aux travailleurs autonomes, qui sont les maîtres d’œuvre de toutes les actions de leur entreprise et qui ont pu se sentir isolés en raison de la pandémie. J’encourage donc les travailleurs autonomes et les entrepreneurs intéressés par le programme, qui leur permettra d’être mieux outillés pour faire face aux nombreux défis engendrés par la crise sanitaire et d’être prêts pour la reprise économique qui s’amorce, à y participer activement », souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.



Actions de relance

« Après plus de 12 mois centrés presque exclusivement sur la santé physique et les aspects financiers de la crise, nous sommes convaincus que la santé mentale de nos entrepreneurs doit occuper un espace important dans nos actions de relance. Ce programme permettra de mettre en place un lieu unique d’échanges qui vise le bien-être de notre communauté entrepreneuriale », précise Martin Beaulieu, président-directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).


« Notre objectif est de briser l’isolement causé par la pandémie COVID-19, mais aussi de donner des outils aux travailleurs autonomes et entrepreneurs de 5 employés et moins, pour mieux gérer leur stress en cas de moments plus difficiles. Un entrepreneur ou travailleur autonome n’est jamais à l’abri. Nous ne tentons pas d’avoir l’équilibre parfait entre la vie d’entrepreneur et la vie personnelle, mais bien de gérer les moments de déséquilibre », note Véronique Mariève Gosselin, directrice régionale de l’École des entrepreneurs du Québec – Campus Bas-Saint-Laurent.

Le partenariat du gouvernement du Québec, de la SOPER, de Santé Mentale Québec – Bas-Saint-Laurent et du Soutien à l’action bénévole du bureau du député de Rimouski permet d’offrir le programme gratuitement aux 15 participants. Les entrepreneurs et travailleurs autonomes participants devront s’engager à la poursuite du programme. Les inscriptions sont en cours sur le site Web du Campus Bas-Saint-Laurent de l’École des entrepreneurs du Québec, bsl.eequebec.com.

Le programme se tiendra dans la classe de l’École des entrepreneurs du Québec, à Rimouski, en prenant en compte les mesures exigées par la santé publique. Dans l’éventualité où les rassemblements sont interdits, le programme se dispensera en format virtuel.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×