Nouvelle de 18 h > Offrir une première expérience de travail à 12 jeunes
Nouvelle de 18 h

Offrir une première expérience de travail à 12 jeunes

Les jeunes faisant partie des Estivaliers au travail cet été. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Les Estivaliers au travail sont à la recherche de contrats pour offrir une première expérience de travail à 12 jeunes de la MRC de Rimouski-Neigette qui sont prêts à tondre le gazon, faire du gardiennage, de l’animation, du désherbage ou encore de s’occuper des animaux.

Les Estivaliers au travail, c’est une coopérative d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC) chapeauté par le Carrefour-Jeunesse Emploi Rimouski-Neigette. Les 12 jeunes entrepreneurs sont supervisés par deux coordonnateurs, Vincent Bouillon et Rosalie St-Laurent. « Nous avons déjà assez de contrats pour permettre à chaque jeune de remplir un mandat par semaine grâce à la confiance de certains clients habitués, mais généralement le nombre de contrats grimpe en flèche à la suite de la conférence de presse de lancement », mentionnait Vincent Bouillon lors du lancement de la saison, ce mercredi matin au parc Beauséjour de Rimouski.

Le coordonnateur, Vincent Bouillon. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Cette année, les jeunes qui apprivoiseront le marché du travail du 6 juillet au 17 août sont Marianne Beaulieu, Mathilde Benoît, Maxence Bouchard, Sam-Alexis Boulanger, Gloria Brière, Loïk Brouillette-Mantyk, Mélia Croteau, Isadora Dubé, Zoélie Dion-Lapierre, Abygaël Duguay, Nelson Jose Caicedo Murillo et Alice Perreault. 

Des jeunes motivés

« Je me suis inscrite pour la solidarité et l’esprit d’équipe qui règne et pour obtenir une première expérience de travail intéressante », mentionne Gloria. « Je suis ouverte à faire n’importe quelle tâche. Ce qui est le fun dans ce projet, c’est de pouvoir faire plusieurs choses », précise Mathilde. Pour Isadora, l’entraide est un avantage important chez les Estivaliers au travail. « J’aime m’occuper des animaux et je peux aussi faire du gardiennage », lance-t-elle. Loïk a vu une belle occasion de bonifier son curriculum vitae avec une belle expérience de travail. « Le travail manuel ne me fait pas peur », dit-il. Ces quatre jeunes participent à l’activité pour une première année.

Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Un appui du député

Le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a offert un appui financier à la coopérative. « La première expérience de travail pour un jeune, c’est très important. La mienne, c’était de livrer des journaux. J’invite les gens à faire confiance à ces jeunes. Je l’ai déjà fait et je n’ai pas été déçu », mentionne-t-il.

Pour encourager ces jeunes entrepreneurs, les habitants de Rimouski et des alentours peuvent contacter l’organisme par téléphone au 418 732-7860, par courriel estivaliers@gmail.com ou via la page Facebook Cjern Estivaliers. coopérative.

Des activités de levés de fonds auront aussi lieu tout au cours de l’été, par exemple une friperie ou la vente de recettes en pots.

Facebook Twitter Reddit