guycaron
Divertissement > Culture > Lancement de la programmation estivale du Musée du Bas-Saint-Laurent
Culture

Lancement de la programmation estivale du Musée du Bas-Saint-Laurent

L’exposition « Lignes de force » sera présentée du 8 juillet au 26 septembre au Musée du Bas-Saint-Laurent (photo courtoisie)

Le Musée du Bas-Saint-Laurent invite la population dès le 8 juillet à 10 h, « à profiter pleinement de l’été » en découvrant les expositions estivales.

L’exposition Rita Letendre

« Lignes de force » met en lumière le travail de Rita Letendre, « figure emblématique de l’art abstrait au Canada et dont les œuvres témoignent d’une énergie flamboyante », explique la responsable des communications et partenariats du musée, Marie-Claude Joly.

Née à Drummondville en 1928 de parents abénakis et québécois, Rita Letendre s’est démarquée dès les années 50 dans le milieu de l’art montréalais. Rassemblant une trentaine d’œuvres produites entre 1953 et 1981, l’exposition se décline en sections distinctes qui réfèrent à différents moments de recherche picturale de l’artiste.

Cette exposition, commissionnée par la conservatrice Oriane A.-Van Coppenolle, propose une incursion dans une période phare de sa création, celle où elle a développé son motif de flèche devenu sa signature au cœur des années 70. « Ces pointes effilées fendent le support, se heurtent et traduisent la force inhérente aux compositions où couleur et lumière prédominent », poursuit madame Joly.

La chorégraphe Soraïda Caron a été invitée à créer une composition originale en écho à la production de Rita Letendre lors d’une résidence qui se déroulera du 12 au 23 juillet. Le fruit de ses recherches sera présenté au Musée le 23 juillet à partir de 17h.

10e Rencontre photographique du Kamouraska, expositions satellites

La programmation estivale du musée propose aussi deux expositions satellites de la 10e Rencontre photographique du Kamouraska, présentées par le Centre d’art de Kamouraska. Le Musée du Bas-Saint-Laurent reçoit l’exposition « Objets de nouveau », de Geneviève Thibault ainsi que celle de Caroline Bolieu, « Entre deux marées ».

Elles ont exploré le territoire bas-laurentien – ses rives et son mouvement – et, de là, ont fabriqué des allégories pour raconter leur expérience du recommencement. Ces expositions sont le résultat d’un séminaire de création mené par l’artiste Caroline Hayeur en 2018.

Cabinets de merveilles

Présenté en extérieur au Parc-de-la-Pointe en partenariat avec la Ville de Rivière-du-Loup, Cabinets de merveilles de Pilar Macias revient pour une deuxième année consécutive.

Vernissage

Le musée tiendra également son premier vernissage en présentiel depuis le début de la pandémie. Il s’agit d’un vernissage double aura lieu le 9 juillet afin d’inaugurer l’exposition Rita Letendre « Lignes de force » et les expositions satellites de la 10e Rencontre photographique du Kamouraska. Puisque le nombre d’invité.e.s est limité à 25 personnes à la fois, deux plages horaires distinctes sont disponibles : 17h30 à 18h30 et 18h30 à 19h30. Les réservations peuvent être faites en téléphonant au 418-862-7547 poste 1000 ou en écrivant à info@mbsl.qc.ca.

Facebook Twitter Reddit