Sports L’Autodrome du Bas-Saint-Laurent présente un programme spécial pour une bonne cause

L’Autodrome du Bas-Saint-Laurent présente un programme spécial pour une bonne cause

C’est avec enthousiasme que l’Autodrome BSL situé à Saint-Eugène- de- Ladrière accueillera une course spéciale de la division Sportsman le 24 juillet prochain. 

« Cette initiative est née d’une proposition de coureurs qui contribuent à sensibiliser les amateurs de sport motorisé au don d’organes et de tissus, de même qu’à l’importance d’amorcer une discussion sur ce sujet en famille », précise un communiqué de l’Autodrome.



Vincent Berthiaume, Roxanne Gagné et Loïc Bérubé sont trois pilotes qui participent sur une base régulière aux programmes de courses présentés à l’Autodrome.  Dans le contexte où ils sont aussi associés à l’organisme à titre d’ambassadeurs, ils ont proposé à Gisèle Guy de l’Autodrome BSL de présenter un programme spécial. 

Couleurs


Yves Berthiaume, propriétaire de la voiture Sportsman de l’équipe de course 9451 compétition, tenait à tenir un tel événement en sol bas-laurentien et profitera de l’occasion pour aligner une voiture aux couleurs de Chaîne de vie.

Madame Guy et son équipe présenteront pour l’occasion une course de 50 plus huit tours (58), en souvenir de la première transplantation d’organe survenue au Québec en 1958, soit celle d’un rein à l’hôpital Royal-Victoria de Montréal. 



Défi

« La finale Sportsman comptera 50 tours et sera immédiatement suivie d’un défi de huit tours s’adressant aux coureurs qui complèteront l’épreuve précédente plus loin que la 5e position. Ce défi est présenté par LSG Performance et transmission de Rivière-du-Loup qui remettra une bourse à l’équipe gagnante de ce sprint final », ajoute la direction de l’Autodrome.


Vincent Berthiaume, pilote Sportsman, est emballé par son rôle d’ambassadeur de Chaîne de vie.  « Je suis particulièrement fier de porter les couleurs de cet organisme qui parle d’un sujet important aux jeunes de ma génération.  J’ai moi-même un ami qui a bénéficié d’un don et pour qui ça a fait une grande différence. Mes parents et moi avons eu cette discussion importante entourant le don d’organes et de tissus ».

De soi

« Pour moi, cette association allait de soi », ajoute Roxanne, pilote en division Enduro qui compte aussi 13 années à titre de bénévole à l’Autodrome BSL.  « Nous sommes une grande famille dans le monde des courses et nous sommes habitués d’avoir des discussions éclairées entre nous », complète madame Guy.

« Ce sera une occasion pour moi de parler des informations que j’ai reçues sur le don d’organes et de tissus », témoigne Loïc Bérubé un jeune compétiteur de 12 ans qui en est à sa première saison en course automobile en classe Slingshot.

Espace privilégié

Le fait de donner un espace privilégié au message de Chaîne de vie dans le cadre d’un programme de courses permettra de rejoindre un public diversifié estime Rock Bouffard animateur à l’Autodrome et bénévole chez Chaîne de vie. « L’autodrome accueillera pour l’occasion des personnes qui ont vécu une expérience directe en lien avec le don d’organe et de tissus de même que des représentants de l’organisme. »

L’Autodrome BSL présente des programmes de courses de stock car sur une base régulière. (Photo: courtoisie Autodrome BSL/Mario Photos)

Lucie Dumont, présidente et fondatrice de Chaîne de vie se dit emballée par ce projet qui sort des sentiers battus pour l’organisme.  « Cette cause m’anime depuis de nombreuses années et le fait que des jeunes nous apportent leur appui de cette façon m’impressionne », s’empresse-t-elle de compléter.

L’Autodrome BSL présente des programmes de courses de stock car sur une base régulière et est situé à Saint-Eugène-de-Ladrière.  Toutes les classes seront en action le soir du 24 juillet à compter de 17 h 30.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×