Nouvelle de 17 h La région se prépare à accueillir Maude Charron

La région se prépare à accueillir Maude Charron

Depuis mardi, le nom de l’haltérophile rimouskoise Maude Charron est sur toutes les lèvres en raison de sa conquête de la médaille d’or en haltérophilie chez les moins de 64 kg aux jeux Olympiques de Tokyo.

La Ville de Rimouski se prépare pour accueillir dignement celle qui a réussi un exploit phénoménal. « C’est exceptionnel ce que Maude a accompli. Nous l’avions reçu à la Ville à la suite de sa médaille aux Jeux du Commonwealth en 2018. Elle nous avait raconté son cheminement, elle qui s’entraîne en haltérophilie depuis seulement cinq ans. Elle incarne ce que représente la détermination et la ténacité. Ses performances rejaillissent sur Rimouski, mais aussi sur toute la région », commente la maire de Rimouski, Marc Parent.



Une bannière pour l’accueillir

La Ville de Rimouski a fait faire une banderole de trois pieds par six pieds pour accueillir l’athlète de 28 ans. Comme Maude Charron est native de Sainte-Luce, le maire Parent a contacté son homologue de Sainte-Luce et oncle, Roch Vézina, pour lui offrir de placer le logo de Sainte-Luce avec celui de Rimouski sur la banderole.


Un comité d’accueil

Même si le maire Parent ne sait pas encore quand ou de quelle manière Maude Charron reviendra dans la région, il assure qu’un comité d’accueil sera présent pour souligner cette grande victoire et rendre hommage à l’athlète qui devrait passer quelques jours à Montréal après son arrivée au pays prévu pour le 29 ou le 30 juillet.



Un hommage permanent?

Marc Parent ne ferme pas la porte à un hommage plus permanent, mais il est encore trop tôt pour savoir quelle forme il pourrait prendre. « On va devoir réfléchir à la question. Pour le moment, on se prépare à lui démontrer notre admiration pour ses réalisations à son retour dans la région ».


Du côté de la Municipalité de Sainte-Luce, l’administration municipale indique que Maude Charron sera honorée après son retour. « Le tout est en discussion actuellement », nous a répondu la direction générale de la municipalité par courriel.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×