Divertissement Culture Les Grandes Fêtes TELUS : une dernière soirée au féminin

Les Grandes Fêtes TELUS : une dernière soirée au féminin

Les Grandes Fêtes TELUS 2021 se sont conclues ce soir avec les prestations de Véronique Bilodeau et de Charlotte Cardin, pour une soirée complètement féminine qui a été suivi des classiques feux d’artifice TELUS.

La jeune chanteuse bas-laurentienne, Véronique Bilodeau, a débuté la soirée avec quelques-unes de ses chansons, telles que : « Je m’en fous » et « Rouge ».



Véronique Bilodeau

Elle a remercié la foule après chaque applaudissement et s’est confiée au public pour introduire ses chansons. Elle a notamment parlé du fait que le regard des autres l’avait toujours beaucoup pesé, et que lors de ses années au Paul-Hubert, l’école secondaire de Rimouski, elle enchainait les spectacles et s’amusait à faire des reprises de chansons populaires.


Véronique Bilodeau aux Grandes Fêtes TELUS (crédit photo: Yvan Couillard)

« C’est en voyant des femmes fortes sur scène que j’ai eu envie d’y monter moi aussi. Je pense à Laurence Jalbert, Janis Joplin », a déclaré la jeune femme avant de procéder à une reprise de « Everywhere » une chanson du groupe de musique bien connu, Fleetwood Mac.

Avant de commencer sa dernière chanson intitulée « Détours », la jeune artiste a pris un moment pour remercier son public, son équipe de musicien, son équipe à la régie, ainsi que les organisateurs des Grandes Fêtes TELUS et Charlotte Cardin de lui avoir permis de faire la première partie du spectacle de dimanche.



Toutes les chansons qu’elle a interprétées étaient en français, à l’exception de la reprise de « Everywhere ».

En 45 minutes de prestations, Véronique Bilodeau a su transmettre son énergie à son public.


Charlotte Cardin

La deuxième artiste de la soirée est entrée en scène vers 20 h 30, en interprétant « Passive Aggressive ».

 Charlotte Cardin a enflammé la foule en l’espace d’une chanson. Elle a ensuite agrippé sa guitare électrique pour s’accompagner sur la prochaine pièce.

Charlotte Cardin lors du spectacle de ce soir (crédit photo: Yvan Couillard)

« On est tellement content de vous retrouver ce soir, ça fait des années qu’on n’avait pas été à Rimouski et c’est la première fois qu’on vient à Rimouski en été » a lancé la chanteuse à la foule.

Elle a également partagé sa joie de pouvoir faire un spectacle dans une vraie ambiance de festivals, ce que la pandémie a empêché pendant un an et demi.

« Meaningless », « Oceans », « Romeo », « Je Quitte », « Dirty Dirty », « Sex to Me », « sun goes down », étaient toutes au rendez-vous.

Charlotte Cardin a également interprété « Anyone Who Loves Me » qu’elle a décrit comme étant « une ode à la force des femmes », une chanson que la foule a chantée en chœur avec l’artiste.

En entendant les cris de la foule qui demandait un rappel, Charlotte Cardin est revenue sur scène où elle a chanté « Fous N’importe Où », « Good Girl » et finalement « Faufile ».

Les feux d’artifice TELUS

Presque aussitôt que la chanteuse a terminé son concert que le moment TELUS s’est amorcé. Cette fois-ci, il s’agissait des feux d’artifice TELUS qui ont éclairé le ciel en mille couleurs pour le plus grand plaisir des spectateurs, pendant de nombreuses minutes pour terminer en beauté l’édition 2021 des Grandes Fêtes TELUS.

(Photo: journallesoir.ca, Samuel Ouellet)

Véronique Bossé est originaire de Rimouski. Elle vient de compléter la seconde de trois années d’études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et effectue un stage au journal le soir dans le cadre de sa formation qu’elle complètera au cours de la prochaine année académique. Parmi ses implications sociales, elle est tutrice au Centre d’aide en français L’Auxiliaire du Cégep de Rimouski, cofondatrice, auteure et journaliste du blogue Oiseaux de nuits. Elle a complété son diplôme d’études collégiales en Arts, lettres et communications au Cégep de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×