Nouvelle de 18 h Kristina Michaud veut poursuivre le travail amorcé

Kristina Michaud veut poursuivre le travail amorcé

La décision de se présenter pour tenter d’obtenir un deuxième mandat comme députée de la circonscription d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia n’a pas été difficile à prendre pour la bloquiste Kristina Michaud parce qu’elle souhaite poursuivre le travail amorcé en 2019 pour son comté.

« Nous savions que la durée de vie d’un gouvernement minoritaire serait plus courte, mais nous pensons que ce n’est pas le temps de partir en campagne électorale alors que nous ne sommes pas encore totalement sortis de la pandémie. Nous avons besoin d’un gouvernement en place pour assurer la relance économique et pour adopter des projets de loi importants présentement sur la glace comme les transferts de ferme à la relève apparentée, la gestion de l’offre et la prolongation des prestations d’assurance emploi pour maladie. Malgré tout, mon équipe est fin prête pour mener une campagne électorale », déclare celle dont la candidature a été officialisée ce mercredi en fin de journée lors de son investiture tenue à Matane, en présence du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et du député de Matapédia-Matane, Pascal Bérubé.



Pour aider les gens

Mme Michaud rappelle que l’essence de son engagement politique est d’aider les gens concrètement et qu’elle considère avec fait la preuve depuis son élection en 2019 qu’elle est en mesure de livrer la marchandise à cet égard. « J’avais dit que je serais une députée très présente sur le terrain. La pandémie nous a forcés à changer nos façons de faire, mais nous avons trouvé des moyens pour rejoindre notre population. J’ai la chance de compter sur une belle équipe. Nous avons prouvé qu’il est possible d’obtenir de l’argent dans notre circonscription avec une députée de l’opposition avec une trentaine de millions obtenus depuis 2019 », mentionne-t-elle.


Parmi les dossiers prioritaires pour sa circonscription, Mme Michaud parle de poursuivre les investissements à l’Aéroport de Mont-Joli, notamment pour pouvoir les services de douanes. « Il y a aussi la Route des Belvédères dans la MRC d’Avignon et plusieurs projets dans toutes nos municipalités à mettre de l’avant, sans oublier les dossiers nationaux ayant des impacts dans la région, comme par exemple de s’assurer de ne plus permettre de brèches dans notre système de gestion de l’offre en agriculture », précise-t-elle.

Kristina Michaud veut aussi poursuivre son engagement en matière d’environnement, un secteur lui tenant particulièrement à cœur.



La force de l’expérience

Mme Michaud croit que son expérience de parlementaire représente un atout important pour la circonscription. « Même si nous n’avons pas beaucoup siégé en chambre en raison de la pandémie, je connais maintenant les rouages du système, ce qui représente une force pour faire avancer les dossiers de la région encore plus vite. Mon équipe est déjà en place. La machine fonctionne ».


Tournée avec le chef

Ce mercredi après-midi, la députée Michaud et son chef ont visité le restaurant Capitaine Homard à Sainte-Flavie afin de discuter d’entrepreneuriat, de tourisme et de pénurie de main d’oeuvre avec les nouveaux propriétaires. Ils ont ensuite rencontré Sonia Gagné, présidente de l’AFPC au sujet de l’avenir de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) de Matane.

Avant de se rendre dans la Mitis et en Matanie, Yves-François Blanchet a rencontré des gens aux Terrasses COGECO à Rimouski avec le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Le ministre Steven Guilbeault commente les rumeurs d’élections

Un ministre du gouvernement libéral, le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, était par ailleurs présent virtuellement dans la région aujourd’hui, pour une annonce de 1,9 M$ concernant le Vieux Théâtre de Saint-Fabien, et a été invité à commenter les rumeurs d’élections générales.

« Il y a effectivement des discussions sur les éventuelles élections. Nous sommes un gouvernement minoritaire qui est toujours en place. Un gouvernement minoritaire au Canada dure en moyenne 18 mois et nous sommes rendus à environ 21 mois, même 22. Nous avons fait une annonce de subvention aujourd’hui, mais qui s’inscrit dans le cadre des activités tout à fait normales du ministère du Patrimoine. Le Fonds canadien pour les espaces culturels existe depuis plusieurs années et finance des projets à travers le pays. Ça répond à un besoin qui vient du milieu. Le projet de Saint-Fabien est le deuxième qu’on priorise dans la région après celui du Théâtre du Bic », a commenté monsieur Guilbeault.

Réactions de Maxime Blanchette-Joncas

« D’un point de vue politique, en revanche, force est de remarquer que cette annonce (1,9 M$ pour le Vieux Théâtre de Saint-Fabien) est un signe de plus que les Libéraux se préparent à précipiter le Canada dans une élection dont personne ne veut : ni les Canadiens, ni les Québécois ne souhaitent aller aux urnes en pleine recrudescence de la pandémie alors que le gouvernement minoritaire fonctionne correctement », a observé le député bloquiste de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

Avec la participation de Pierre Michaud


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×