Sports Mission accomplie pour l’Est-du-Québec au tournoi Québec Espoir de volleyball féminin

Mission accomplie pour l’Est-du-Québec au tournoi Québec Espoir de volleyball féminin

En remplacement des Jeux du Québec, Volleyball Québec organisait une compétition provinciale pour les meilleures volleyeuses du Québec de 14 à 17 ans, le Québec Espoir.

La compétition se déroulait le 31 juillet du côté de Trois-Rivières. Malgré toutes les contraintes sanitaires et techniques, la région de l’Est-du-Québec a réussi à aligner une équipe compétitive qui a su livrer de bonnes batailles aux sept autres régions présentes, dont certaines alignaient plus qu’une équipe. Avec une fiche de quatre victoires et six défaites, la région a pris le 8e rang sur 12 formations.



En lever de rideau, l’équipe composée de joueuses provenant de La Pocatière aux Îles-de-la-Madeleine, dont les Rimouskoises Florence Geneau et Émy Tremblay, s’est inclinée face à Mauricie bleue, équipe qui a par la suite remporté les honneurs de la compétition. L’Est-du-Québec s’est bien repris face à l’Estrie verte, l’emportant en deux manches. Après ces deux rencontres, l’équipe disputait les places 5 à 8. Dans cette phase de pool, l’Est-du-Québec a enlevé un set contre Chaudière-Appalaches et Mauricie noires. Une défaite crève-cœur de 27-29 contre Estrie blanc a privé la région de créer une quadruple égalité dans la section qui aurait pu mener au 5e ou 6e rang.

« Notre objectif était de permettre à nos 12 joueuses de profiter de cette compétition pour pouvoir se mesurer avec l’élite provinciale. On peut dire mission accomplie, car nous avons livré de très belles batailles dans la majorité de nos matchs et l’ensemble de nos joueuses ont connu de belles améliorations sur les plans technique, tactique et mental », commente l’entraîneur, Dave Lavoie.


Un camp de trois semaines à Gaspé

Avant la compétition, les 12 athlètes sélectionnées devaient prendre part à un camp d’entraînement de trois semaines. Celui-ci s’est tenu à Gaspé qui recevait pour la première fois après 17 étés à La Pocatière. L’organisation a dû tenir des sélections à la dernière minute, trouver des entraîneurs et un gymnase pour les pratiques. Les contraintes liées à la Covid-19 ont également entraîné des dépenses supplémentaires. La collaboration du Cégep de la Gaspésie et des Iles, ainsi que le support financier de la Ville de Gaspé et de l’Unité régionale loisir et sport du Bas-Saint-Laurent ont permis de livrer le projet, en plus d’offrir un retour vers la normalité à ces athlètes.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×