Nouvelle de 18 h > Un projet de 60 à 80 places en garderie en cours de réalisation dans le district Nazareth
Nouvelle de 18 h

Un projet de 60 à 80 places en garderie en cours de réalisation dans le district Nazareth

Le 472, boulevard Saint-Germain. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le promoteur et constructeur Jeannot Dubé, de Rimouski, planche sur un projet de rénovation d’un immeuble qui pourrait offrir de 60 à 80 nouvelles places en garderie, alors que la région fait face à une pénurie à ce sujet.

L’édifice concerné est le 472 boulevard Saint-Germain et le projet a été déposé à la Ville de Rimouski, qui a procédé à une assemblée de consultation à ce sujet, lundi. Le projet est donc dans la « machine » en attendant l’émission du permis de construction par la MRC Rimouski-Neigette.

« On prévoit agrandir le bâtiment existant et le réaménager complètement, tout en le rénovant autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le but est de réaliser une garderie dont la capacité d’accueil pourrait varier entre 60 et 80 places, selon les permis qui seront octroyés par le gouvernement aux gens avec qui je réalise ce projet. Le propriétaire de l’immeuble est le Groupe Sirois », confie monsieur Dubé.

VIVEVOLKSDHIVER
Jeannot Dubé s’adressant aux membres du conseil, lundi. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Un couple de nouveaux Rimouskois

« J’ai été approché par Groupe Sirois pour trouver une vocation à cet édifice. Je monte le projet et si je réussis à mener à bien les préparatifs, je vais acheter le bâtiment. Une portion de terrain est inutilisable et servira de stationnement », précise aussi monsieur Dubé.

Ce dernier et ses partenaires se gardent l’option de transformer le bâtiment en édifice à logements si le projet de garderie n’est pas reconnu par le ministère de la Famille.

« Le projet est piloté en collaboration avec un couple de l’extérieur qui gérait déjà une garderie privée dans une autre ville et a déménagé à Rimouski. On souhaite obtenir une réponse du Ministère d’une semaine à l’autre. Ce n’est pas une question de mois, mais bien de semaines. Selon nos dernières informations, on n’attend que les autorisations finales aux demandes déposées il y a quelques mois. Les plans préliminaires ont été autorisés, tout comme différents autres aspects. Il faut que ça s’inscrive dans le plan global d’attribution des places en garderie », explique Jeannot Dubé.

Dépendamment de la date de l’émission des permis, les travaux pourraient s’enclencher rapidement et l’ouverture de la garderie aurait lieu avant la fin de l’année en cours. « Il faut pouvoir creuser et fermer la coquille avant l’hiver. Après, on travaillerait à l’intérieur pour livrer le bâtiment pour les Fêtes », note monsieur Dubé

La future garderie sera située sur le très achalandé boulevard Saint-Germain. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Salle de quilles transformée

Au cours des dernières années, Jeannot Dubé a développé une solide expertise dans la reconversion de bâtiments vacants. Il a réussi un autre tour de force en faisant l’acquisition du Salon de quilles de Saint-Fabien qui permettra d’héberger une autre garderie, fermée en mai dernier. Une cinquantaine de places sont disponibles.

« J’ai acheté la bâtisse il y a trois ans. On cherchait une vocation. La garderie est en construction et pourra ouvrir le 1er novembre. Elle occupera le tiers de l’immeuble. Pour le reste, je souhaite faire savoir que je cherche des intéressés pour y installer des commerces de proximité ou des logements. La vocation reste à être déterminée », conclut monsieur Dubé.

Facebook Twitter Reddit