Nouvelle de 17 h Le marché du travail toujours à la traîne en raison de la...

Le marché du travail toujours à la traîne en raison de la crise

L’Institut de la statistique du Québec constate qu’au deuxième trimestre de 2021, le Québec comptait 60 300 emplois de plus qu’au premier trimestre de l’année, mais 72 700 emplois de moins qu’au dernier trimestre de 2019, soit avant la pandémie.

Le nombre d’emplois se situait ainsi à 98,3 % du niveau observé avant la crise sanitaire. En comparaison, le taux était de 97,9 % pour l’ensemble du Canada.



Le taux de chômage au deuxième trimestre de 2021 s’est établi à 6,5 % au Québec, comparativement à 5,3 % au dernier trimestre de 2019. Le nombre d’emplois à temps plein était identique à celui d’avant la pandémie, ce qui signifie que ce sont 72 700 emplois à temps partiel qu’il restait à récupérer.

C’est ce qui ressort de l’analyse intitulée Comment évolue la participation au marché du travail en temps de pandémie au Québec et ailleurs au Canada?, rendue publique cette semaine par l’Institut de la statistique du Québec.


L’emploi des femmes

Depuis le début de la pandémie, les répercussions sont plus importantes sur la participation au marché du travail des femmes que sur celle des hommes.



Ainsi, la proportion d’emplois récupérés chez les femmes au deuxième trimestre de 2021 était de 96,6 %, ce qui veut dire que l’on comptait 69 700 travailleuses de moins qu’au quatrième trimestre de 2019. Le nombre d’emplois à temps plein occupés par celles-ci était comparable à celui d’avant la pandémie. Toutefois, il restait du rattrapage à faire du côté des emplois à temps partiel, car le taux de récupération était de 87,0 %. Il s’agissait de la plus forte proportion au Canada pour la récupération des emplois à temps plein chez les femmes, mais de la plus faible pour ceux à temps partiel.

Ratio du nombre de personnes de 15 ans et plus en emploi au deuxième trimestre de 2021 sur le nombre au quatrième trimestre de 2019, ensemble du Canada et provinces (Groupe CNW/Institut de la statistique du Québec)

Chez les hommes, le niveau d’emploi au deuxième trimestre de 2021 était dans l’ensemble comparable à celui d’avant la pandémie. C’était également le cas pour l’emploi à temps plein et pour celui à temps partiel pris séparément. Dans le cas de l’emploi total et de celui à temps plein, toujours chez les hommes, il s’agissait des proportions les plus élevées au pays.


La situation des jeunes

Le nombre d’emplois chez les 15-24 ans au deuxième trimestre de 2021 équivalait à 93,7 % de celui d’avant la pandémie, ce qui signifie que l’on comptait 37 700 emplois de moins pour cette tranche d’âge. Il s’agit d’une amélioration par rapport au premier trimestre de l’année, alors que le ratio était de 86,9 % (- 78 100 emplois). Ce groupe demeurait tout de même le plus affecté par la pandémie sur le plan de l’emploi : la proportion d’emplois récupérés s’élevait en effet à 98,9 % chez les 25-54 ans et à 99,6 % chez les 55 ans et plus.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×