Élections fédérales 2021 Agir maintenant pour le secteur manufacturier

Agir maintenant pour le secteur manufacturier

Dans le cadre des élections fédérales 2021, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) présente sa plateforme, intitulée Agir maintenant pour le secteur manufacturier.

Ses principales recommandations visent à contrer la pénurie de main-d’oeuvre, à stimuler les investissements technologiques, à augmenter les exportations et à adopter une stratégie carboneutre.



« Depuis le début de la pandémie, le secteur manufacturier a été au rendez-vous. On a vu, dans les derniers mois, les faiblesses de nos chaines d’approvisionnement et logistiques. Il faut saisir l’occasion de revoir nos façons de faire et mettre en place une stratégie qui permet de miser sur le manufacturier pour une relance durable. Il nous faut un plan clair qui tient compte de nos priorités pour s’assurer que le manufacturier soit au coeur de la relance économique et du redressement des finances publiques », affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Le secteur manufacturier à la traîne


La COVID-19 a lourdement affecté le secteur manufacturier et a forcé les entreprises à se réinventer rapidement pour contribuer à lutter contre la pandémie. Toutefois, la crise sanitaire n’explique pas toutes les difficultés vécues par les manufacturiers.

Le secteur est à la traîne depuis plusieurs années : avec un lent déclin des investissements depuis le début des années 2000 et des exportations qui augmentent peu, l’érosion de la compétitivité industrielle du Canada a eu un impact direct sur la capacité des entreprises à répondre à la crise et à s’en remettre.



Rappelons que le secteur manufacturier québécois emploie plus d’un demi-million de personnes et représente 13,5 % du PIB ainsi que 86,5 % des exportations. Il a généré des ventes globales de près de 153 milliards de dollars en 2020.

Quatre priorités :


Alors que la crise commence à se résorber, nous devons décider dès maintenant quelle vision de l’économie et de notre secteur prédominera pour les prochaines années. C’est pourquoi MEQ présente aujourd’hui ses demandes pour assurer une croissance forte du secteur. Cette stratégie devra s’appuyer sur quatre piliers, avec en trame de fond l’importance de réduire globalement le fardeau administratif qui incombe aux entreprises manufacturières et exportatrices:

1. Contrer la pénurie de main d’oeuvre;

2. Stimuler l’investissement en innovation et en technologies;

3. Augmenter les exportations canadiennes;

4. Adopter une stratégie carboneutre.

« Notre plateforme repose sur quatre principaux piliers – la main d’oeuvre, l’innovation, les exportations et la carboneutralité. Il s’agit d’une nécessité pour assurer l’autonomie industrielle du Québec et du Canada ainsi que pour augmenter notre compétitivité. Les manufacturiers sont prêts à faire face aux prochains défis et à reprendre la place qui leur est due sur la scène internationale. Ils ont besoin toutefois que le gouvernement fédéral soit un véritable partenaire », conclut Véronique Proulx.

Pour consulter la plateforme complète de MEQ : https://meq.ca/initiatives/plateforme-electorale-mec-2021-agir-maintenant-pour-le-secteur-manufacturier/


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×