Divertissement Culture Comme une vague inaugure les 13e Percéides

Comme une vague inaugure les 13e Percéides

Le Festival international de cinéma et d’art de Perce Les Percéides, qui se déroule en deux temps cette année, annonce officiellement les sélections et la programmation de sa treizième édition consacrée au cinéma d’auteur.

Cette année, le Festival Les Percéides revient en salle et projettera ses films sur grand écran dans le Centre d’art des Percéides (ancienne grange Charles Robin) située au coeur du village de Percé.



80 œuvres de 15 pays

La grande majorité des œuvres présentées durant le Festival Les Percéides du 21 au 26 septembre seront projetées pour la première fois en Gaspésie. Certains de ces films seront d’ailleurs en première canadienne, nord-américaine et même mondiale.


Parmi les  films sélectionnés mentionnons le long métrage Beans de la réalisatrice canadienne Tracey Deer qui a eu sa première mondiale très remarquée au TIFF Toronto International Film Festival en septembre 2020 en plus d’être sélectionnée à la Berlinale 2021. Premier film de fiction qui raconte la crise d’Oka de 1990 à Kanesatake.

Films oscarisés



Nomadland de Chloe Zhao et Le son du silence (Sound of Metal) de Darius Marder, deux chefs-d’œuvre américains qui ont été les films vedettes de la dernière cérémonie des Oscars en mars dernier seront projetés en première sur les écrans du Centre d’art des Percéides.

Autre film attendu lors cette 13e édition des Percéides DRUK (Alcootest) du réalisateur danois Thomas Vinterberg, sacré Meilleur film étranger aux Oscars 2021 est un poignant film dramatique qui révèle l’acteur allemand Mads Mikkelsen dans une performance hors du commun.


Février en première canadienne

Le long métrage bulgare Février du cinéaste Kamen Kalev sélectionné au Festival de Cannes sera projeté en grande primeur canadienne! Intimiste, sublime et contemplatif, le film raconte trois âges dans la vie d’un berger de la Bulgarie rurale. L’un des meilleurs films du cinéaste bulgare de quarante-six ans révélé à la Quinzaine des réalisateurs.


Autre long métrage qui sera projeté en sélection officielle, Mandibules du réalisateur français Quentin Dupieux, une désopilante comédie par le Roi de l’absurde du cinéma français. En plus de l’autre comédie française, Les 2 Alfred de Benoît Podalydès, mettant en vedette son frère, le comédien de renom, Denis.

Documentaires québécois à l’honneur
Parmi les œuvres documentaires qui seront projetées au festival, il faut mentionner Le Sang du pélican, une docu-fiction du réalisateur de Québec Denis Boivin et le film Lafortune en papier de la journaliste, productrice et réalisatrice québécoise Tanya Lapointe. Ces deux documentaires dressent le portrait de personnages d’époques qui racontent l’histoire de deux personnalités marquantes du Québec, soit respectivement Marie de l’Incarnation et Claude Lafortune.


Le Festival Les Percéides est très heureux de présenter sa section Ciné Famille Les Percéides. C’est le long-métrage  Félix et le trésor de Morgäa du cinéaste Nicola Lemay, un film d’animation bien de chez-nous campé aux Iles-de-la-Madeleine qui saura faire le bonheur de toute la famille lors de sa projection au festival.

Regards sur le monde
Les films Chers camarades! de Andreï Kontchalovski et Quitter l’Afghanistan de Pavel Lungin, œuvres majeures de la cinématographie russe, font découvrir deux épisodes importants de l’histoire de l’ancienne URSS.


Sin la Habana de Kaveh Nabatian nous transporte dans la chaude La Havane pour y vivre une histoire d’espoir et de chocs des cultures aux rythmes de la danse.


Perdre Mario un touchant documentaire des Gaspésiens Carl Leblanc (réalisation) et Luc Cyr (production) qui traite de la perte d’un être cher.

Cinéma de la Gaspésie
Le Festival Les Percéides présentera une programmation de films inédits de la Gaspésie. Mentionnons entre autres le magnifique documentaire essai Un fleuve l’hiver du réalisateur Félix Lamarche déjà primé au Festival Les Percéides il y a deux ans. Le très beau court métrage de fiction du jeune cinéaste Thomas Soto Tenir le phare tourné sur la péninsule met en scène le comédien Jacques L’heureux et aborde le sentiment d’affiliation.

La soirée de clôture et la remise des prix se dérouleront le dimanche 26 septembre à 19 h en présence des membres des jurys qui seront annoncés ultérieurement. Parmi les prix qui seront remis, notons le Grand prix du Jury Les Percéides et le Prix pour l’aide au cinéma indépendant canadien (ACIC) d’une valeur de 5000 $ remis en partenariat avec l’Office National du Film du Canada (ONF) et le prix du meilleur film international et le meilleur film Gaspésie-les-îles.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×