Élections fédérales 2021 Guy Caron demande aux candidats de prendre position sur le développement de...

Guy Caron demande aux candidats de prendre position sur le développement de Rimouski

Le candidat à la mairie de Rimouski aux prochaines élections municipales, Guy Caron, demande aux candidat.e.s aux élections fédérales dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques de prendre position sur des questions qu’il juge primordiales en ce qui a trait au développement économique, social et communautaire de la ville, ainsi qu’à la lutte aux changements climatiques.

« Le gouvernement fédéral se doit d’appuyer une plus grande diversification des sources de revenus des municipalités, dont le financement est encore trop axé sur les impôts fonciers. Alors que les villes gèrent 60% des infrastructures du pays, les municipalités n’ont pas la capacité fiscale de les mettre à niveau et l’apport du gouvernement fédéral est crucial. Il est important de savoir la position des candidat.e.s qui désirent représenter la circonscription sur ces enjeux », croit monsieur Caron.



L’ancien député fédéral fait siennes quatre revendications qu’il juge prioritaires pour la ville de Rimouski :

Hausse permanente


1. Rendre permanent le doublement du transfert de la taxe sur l’essence vers les municipalités Le Fonds pour le développement des collectivités du Canada (mieux connu sous le nom de Fonds de la taxe sur l’essence) offre aux municipalités des transferts directs pour leurs projets d’infrastructure afin d’alléger leur dépendance aux taxes foncières. « Le gouvernement fédéral a annoncé en mars 2021 qu’il doublait les transferts, mais il s’agit d’une mesure temporaire. Les candidat.e.s doivent s’engager à lutter pour rendre cette hausse permanente pour aider les villes comme Rimouski à mettre à jour leurs infrastructures en minimisant le recours aux hausses de taxes foncières et aux emprunts », constate monsieur Caron;

Transport



2. Augmenter les investissements pour le transport en commun pour les municipalités rurales En février 2021, le gouvernement fédéral a annoncé un transfert récurrent de 3G$ par année à compter de 2026 (dont les termes seront négociés avec les provinces) pour assurer un financement stable pour le transport en commun. « Alors que ce financement va largement aux grandes villes canadiennes, les municipalités de plus petite taille comme Rimouski peinent à obtenir leur part du gâteau pour développer leurs réseaux. Un nouveau Fonds fédéral pour le transport en commun en milieu rural fournira 50M$ par année pendant cinq ans pour l’ensemble du Canada, ce qui est nettement insuffisant. Les candidat.e.s doivent appuyer une augmentation significative de ce fonds pour aider les plus petites collectivités à solidifier leur système de transport collectif à l’aide de solutions innovantes », note Guy Caron à ce sujet;

Logement


3. Augmenter les transferts en matière de logement social pour stimuler les investissements Depuis que le retrait du gouvernement fédéral du financement à long terme de logements sociaux et l’abolition de son programme de financement de coopératives d’habitation en 1994, les besoins en matière de logements sociaux se sont multipliés et Rimouski ne fait pas exception. « Cette situation est empirée par le taux d’inoccupation officiel de 0,9 % qui sévit actuellement, qui entraîne une hausse rapide du prix des logements, locatifs ou autres. Les candidat.e.s doivent s’engager à lutter pour un financement significativement plus élevé aux fins de logement social et de travailler avec le gouvernement du Québec pour que ces sommes parviennent aux villes les plus rapidement possible », fait remarquer le candidat;

Environnement

4. Accroître le financement pour les infrastructures vertes pour l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques Bordée par les berges du Saint-Laurent, Rimouski est grandement vulnérable aux changements climatiques.

« Le phénomène des grandes marées ne nous est pas étranger et les événements climatiques extrêmes se multiplieront au cours des prochaines années. La Ville doit faire sa part pour diminuer l’impact qu’elle a sur l’émission de gaz à effets de serre, mais elle a besoin d’un appui significatif du gouvernement fédéral. Les candidat.e.s doivent se positionner pour un financement accru pour les municipalités pour aider des villes comme Rimouski à mettre en œuvre des mesures pour adapter son territoire aux changements climatiques et à investir dans les infrastructures vertes », insiste Guy Caron, qui appuie également sans réserve les revendications formulées par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) dans le cadre de sa plateforme municipale pour le climat (https://umq.qc.ca/wp-content/uploads/2021/08/2021-08- priorites-municipales-pour-le-climat-format-horizontal.pdf ).


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×