Nouvelle de 17 h Harold LeBel exige la création d’un poste de Protecteur des aînés

Harold LeBel exige la création d’un poste de Protecteur des aînés

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold LeBel, réagit à la publication, jeudi, du rapport provisoire de la Commissaire à la santé et au bien-être du Québec (CSBE), Joanne Castonguay, concernant l’hécatombe survenue dans les résidences pour aînés, au plus fort de la pandémie de COVID-19. Il revient notamment à la charge avec sa proposition de créer un poste de Protecteur des aînés.

« La main droite ignore totalement ce que fait la main gauche en matière de soins à nos aînés. Sans vue d’ensemble, il devient difficile non seulement de faire ressortir les meilleures pratiques et les points à améliorer, mais de rendre les prestataires de soins responsables de leurs actions. Il y a lieu de croire que la mise en oeuvre d’une telle stratégie aurait permis de mieux préparer les milieux de vie et d’hébergement à la pandémie. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est écrit en toutes lettres dans le document publié hier », commente le député de Rimouski.



La commissaire ajoute que les soins reçus par les personnes âgées sont “désorganisés”. « On comprend très bien en lisant son rapport que pandémie ou non, il est impossible d’évaluer correctement les façons de faire dans ces établissements et de corriger le tir si nécessaire. Imaginez pendant une crise comme celle que nous connaissons depuis 18 mois! », ajoute Harold LeBel.

Dommages provoqués par la réforme Barrette


La commissaire confirme aussi les dommages provoqués par la réforme Barrette du réseau de santé, sous le règne des libéraux : « Joanne Castonguay dit clairement que l’accès très limité à de l’information complète et fiable a miné la gouvernance de ces établissements. Ce n’est pas pour rien qu’une des solutions qu’a dû prendre le gouvernement Legault, ça a été d’y réinstaurer des directions », rappelle le député de Rimouski.

Le gouvernement erratique



Harold LeBel estime que le gouvernement Legault agit de manière erratique dans la gestion des résidences de personnes âgées. « Les échanges que j’ai eus avec les représentants de divers types d’établissements accueillant les personnes âgées me démontrent que le gouvernement agit de façon erratique et qu’effectivement, il devient ardu de s’y retrouver dans ses directives, surtout quand une résidence accueille divers types de clientèles. Plus que jamais, j’exige la création d’un poste de Protecteur des aînés, une enquête publique et indépendante sur les circonstances qui ont mené à la catastrophe survenue au printemps dernier chez nos personnes âgées et finalement, dès que ce sera possible, la tenue d’états généraux sur l’adaptation de notre société au vieillissement de la population », martèle le député de Rimouski.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×