guycaron
Actualités > Faits divers > Les Échos du palais de justice de Mont-Joli
Faits divers

Les Échos du palais de justice de Mont-Joli

La Cour siège dans la salle du conseil de l’hôtel de ville de Mont-Joli. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Voici quelques décisions prises par le juge de la Cour du Québec, Jules Berthelot, mardi matin au palais de justice de Mont-Joli.

Voies de fait armé avec du poivre de cayenne

Michaël Gauthier a plaidé coupable à une accusation de voies de faits armés lorsqu’il a aspergé la passagère d’un véhicule circulant sur le boulevard Jacques-Cartier, à Mont-Joli, de poivre de cayenne, le 6 juin 2021. Il admet également avoir été en possession d’une arme dans un dessein dangereux, à savoir le poivre de cayenne. La passagère du véhicule a été incommodée alors que l’accusé en voulait au conducteur. « Il a contacté lui-même les policiers pour se rapporter quand il a réalisé ce qu’il avait fait. Il reconnaît donc les faits. Mon client avait des problèmes de consommation », précise son avocate, Me Caroline Bérubé. Le juge Jules Berthelot a entériné la suggestion commune des parties et il a condamné l’accusé à une probation de deux ans et à 75 heures de travaux communautaires, non sans rappeler à l’homme qu’il aurait pu mériter une peine de prison puisque ce sont des gestes graves. Le fait qu’il se soit rapporté à la police et qu’il était sans antécédent judiciaire au moment des gestes a milité en sa faveur. La peine comprend également une interdiction de posséder des armes pendant cinq ans ainsi qu’un  prélèvement d’ADN a des fins d’analyse génétique.

Conduite dangereuse

Marty Demers a plaidé coupable à une accusation de conduite dangereuse lors d’un événement survenu le 4 septembre 2020 à Sainte-Angèle de Mérici. « Vers 10 h 30, les policiers captent deux véhicules à 136 km/h sur la route 132. Le véhicule conduit par Marty Demers ne s’immobilise pas. Le conducteur quitte la 132 pour circuler sur le Chemin Guimond à haute vitesse. Il est poursuivi par les policiers. Il omet notamment de faire un arrêt obligatoire et des témoins disent qu’il est passé comme une flèche. Le conducteur a fini par s’immobiliser », relate le procureur de la Couronne, Me Thierry Pagé-Fortin. Sans antécédent, Demers est condamné à une amende de 2 000 $ et il voit son permis de conduire suspendu pour un an.

Travaux communautaires changés en dons

Le juge Jules Berthelot a accepté la demande d’Annabelle Lévesque-Desgagné de transformer 125 heures de travaux communautaires en un don de 1 875 $ à l’organisme Moisson Mitis. Cela représente 15$ de l’heure. La demanderesse a expliqué travailler 40 heures par semaine et être mère monoparentale de deux enfants, ce qui ne lui laisse pas de temps pour effectuer des travaux communautaires.

Possession de méthamphétamines

Un Mont-Jolien de 19 ans, Nicolas Pelletier, devra se soumettre à une probation de 12 mois pour s’être fait prendre avec huit comprimés de méthamphétamines le 17 mars 2021 à Mont-Joli. L’homme n’avait aucun antécédent judiciaire avant cet événement. Il a plaidé coupable à une accusation de possession de méthamphétamines.

Facebook Twitter Reddit