Actualités > Santé > La Matanie exclue des primes pour les infirmières
Santé

La Matanie exclue des primes pour les infirmières

L’hôpital de Matane. (Photo capture Google Maps)

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, déplore l’exclusion de la Matanie dans les primes aux infirmières annoncées jeudi par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

« Le ministre Dubé a malheureusement négligé de considérer les infirmières de La Matanie pour recevoir ses primes de 18 000 $. La pénurie y est chronique, c’est connu et cela fait régulièrement la manchette. Je l’invite à corriger le tir rapidement », a déploré M. Bérubé dans un gazouillis.

Rappelons que le département d’obstétrique de l’Hôpital de Matane est régulièrement en rupture de service en raison d’un manque d’infirmière.

Métal du Golfe_VF
Pascal Bérubé (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Primes financières et horaires plus stables

En conférence de presse jeudi, le premier ministre François Legault et le ministre Christian Dubé ont précisé qu’il manque l’équivalent de 4300 infirmières dans le réseau. Pour combler les besoins plus critiques, plusieurs incitatifs d’attraction et de rétention sont offerts au personnel de la catégorie 1, comme les infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques :

  • Plus de personnel à temps complet;
  • Augmentation de la semaine régulière de travail à 37,5 heures par semaine;
  • Montant forfaitaire pour le nouveau personnel de 12 000 à 15 000 $ en fonction de la région;
  • Montant forfaitaire de 15 000 à 18 000 $ pour tout le personnel à temps complet déjà à l’emploi du RSSS.

Or, les régions admissibles à ces incitatifs sont l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, la Gaspésie-Île-de-la-Madeleine, l’Outaouais, le Nunavik et le territoire des Terres-Cries-de-la-Baie-James. La Matanie fait partie du Bas-Saint-Laurent. Elle n’est donc pas admissible à la mesure.

Facebook Twitter Reddit