guycaron
Élections municipales 2021 > Des engagements pour un candidat à la préfecture du Témiscouata
Élections municipales 2021

Des engagements pour un candidat à la préfecture du Témiscouata

Le candidat à la préfecture de la MRC de Témiscouata, Gaétan Ouellet, dévoile deux autres engagements pour mieux accompagner les municipalités, entreprises et organismes dans le développement de leurs communautés. (Photo courtoisie)

Le candidat à la préfecture de la MRC de Témiscouata, Gaétan Ouellet, dévoile deux autres engagements pour mieux accompagner les municipalités, entreprises et organismes dans le développement de leurs communautés.

Le candidat Ouellet veut voir la MRC devenir une destination quatre saisons et faire vivres des expériences. Il entend revendiquer les investissements de 20 M$ de la phase 2 du Parc National, un incontournable pour le développement de la région. « Je m’engage à faire inclure le traversier le Corégone à l’intérieur de l’expérience SÉPAQ. En plus, nous pourrons poursuivre le travail de bonifier l’expérience motoneiges, quad, vélos, golf, culinaire, culturelle. En été, la plage de Pohénégamook est un incontournable et en hiver l’expérience ski est déjà excellence avec une pente-école à Témiscouata-sur-le-Lac ainsi que le Mont-Biencourt qui offre une station de ski régionale qui ne demande qu’à vous accueillir. À nous, sous le leadership de la MRC et des municipalités, de faire la promotion de nos attraits afin d’être attractifs et ce à l’année », lance-t-il.


Mieux aménager la forêt
Au Témiscouata, différents utilisateurs se partagent la forêt. L’acériculteur qui permet, par l’entaillage et la production, de générer des retombées économiques importantes pour le milieu. Il y a aussi l’industrie forestière qui récolte le bois pour les usines qui eux aussi procurent, emplois et retombées économiques. Et enfin, il y a les utilisateurs récréotouristiques comme le parc National, la Zec Owen, les chasseurs et les pêcheurs. « Il arrive que ces utilisateurs divergent dans les façons de partager la forêt. À titre de préfet, je m’engage à faire les pressions gouvernementales nécessaires pour permettre la création d’un projet-pilote sur l’aménagement et la récolte de bois et l’intérieur de la superficie couverte par le parc National. Présentement, le gaspillage du bois en est ridicule et voire même dangereux. Mous pourrions augmenter la possibilité de récolte et ce sans oublier la tordeuse des bourgeons d’épinettes qui est à nos portes et qui oblige des actions concrètes. Du côté de l’industrie acéricole, l’abattage d’érables à proximité des érablières crée de la grogne faute de vision gouvernementale. Il faut donc asseoir ces utilisateurs à la même table et souhaiter du courage politique du gouvernement provincial afin de maximiser l’utilisation de la forêt, dans le partenariat à la satisfaction des différents utilisateurs », indique M. Ouellet.

Quatre autres engagements
Les quatre premiers engagements du candidat Ouellet visaient l’amélioration de la représentativité des 19 municipalités à la MRC ainsi qu’une collaboration accrue de la MRC au développement des projets municipaux. M. Ouellet s’engage à nommer quatre maires différents en quatre ans à titre de préfet suppléant, à faire une tournée annuelle des municipalités pour entendre les projets à prioriser, à une transparence accrue dans l’administration publique de la MRC avec une diffusion des séances et à réviser les programmes d’aides pour les adapter aux besoins et en complémentarités avec les partenaires du milieu.
Gaétan Ouellet est en lutte avec Serge Pelletier pour le poste de préfet de la MRC de Témiscouata.

Facebook Twitter Reddit