guycaron
Actualités > Économie > Début des travaux de 8 M$ à l’aéroport de Mont-Joli
Économie

Début des travaux de 8 M$ à l’aéroport de Mont-Joli

Une esquisse de ce dont aura l’air la façade de l’aéroport, une fois les travaux terminés. (Photo: courtoisie)

La Régie intermunicipale de l’aéroport régional de MontJoli (RIARMJ) a procédé, hier, à la pelletée de terre officielle annonçant le début des travaux de l’agrandissement du terminal et de l’abri polyvalent, en présence des membres de son conseil d’administration.

Étaient également présents Jean Ouellet des Entreprises QMD, entreprise retenue pour les travaux, et Pierre Roberge de Développement économique Canada, de même que plusieurs dignitaires et invités.

« Ce projet, qui représente des investissements de plus de 8 millions de dollars, avec le soutien de Développement économique Canada pour les régions du Québec, permettra à l’organisme d’agrandir et d’améliorer les installations aéroportuaires pour répondre aux besoins de transport aérien des localités du Bas-Saint-Laurent. Pour Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), le transport aérien régional est crucial pour la croissance économique locale, la circulation des marchandises et la connectivité des Canadiens et Canadiennes à travers le pays », indique un communiqué de la MRC de La Mitis.

Importantes répercussions

« La pandémie aura engendré d’importantes répercussions sur les écosystèmes régionaux de transport aérien, touchant les collectivités et les entreprises locales d’un bout à l’autre du pays. L’Initiative de transport aérien régional (ITAR) du gouvernement du Canada, lancée en mars 2021, soutient l’accès au transport aérien et les écosystèmes régionaux. Elle permet notamment la poursuite des liaisons aériennes existantes et garantit aux aéroports régionaux de rester opérationnels et de continuer à contribuer à la croissance économique des régions, tout en s’adaptant aux nouvelles réalités et exigences post-COVID-19. Dans cette optique d’améliorer les installations pour rétablir les routes et en mettre de nouvelles en service, un appui financier de 7 177 500 $ a été accordé à la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli, ce qui représente 90 % du coût total du projet », poursuit-on.

« Je suis très heureuse de travailler en collaboration avec des partenaires qui partagent la vision d’excellence et la satisfaction de réaliser ce merveilleux projet pour le confort de nos utilisateurs et le futur de notre aéroport », commente Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je salue le début des travaux. Grâce entre autres à l’agrandissement du terminal, l’aéroport pourra accroître sa capacité d’accueil de passagers afin de se positionner comme pôle en transport pour l’Est-du-Québec. La Régie est prête à réaliser des investissements stratégiques parce qu’elle croit que sa croissance et son succès reposent sur l’innovation », affirme Bruno Paradis, président de la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli et préfet de la MRC de La Mitis.

Remerciements

« QMD remercie la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli pour la confiance témoignée envers notre entreprise. Le projet se voudra un rappel à l’histoire de l’école de bombardement et de tir de Mont-Joli au moment de la Seconde guerre mondiale. QMD est fière de participer à ce projet important pour la région », renchérit Jean Ouellet, directeur régional Québec – Entreprises QMD.

Fondée en 2002, la Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli est un organisme municipal qui exploite et administre l’infrastructure aéroportuaire et apporte les améliorations jugées utiles au seul aéroport régional du Bas-Saint-Laurent. Ouvert au trafic aérien à l’année et comptant pour membres les quatre MRC de l’Est de la région (La Matanie, La Matapédia, La Mitis et Rimouski-Neigette), l’aéroport joue un rôle prépondérant dans le développement économique de la région alors qu’il accueille des vols réguliers, des vols nolisés, des avions d’affaires de même que l’avion-ambulance.

« Le transport aérien régional est indispensable au développement économique des collectivités et des entreprises partout au Canada. Il est essentiel de relier les Canadiens vivant dans les communautés rurales et éloignées avec les centres urbains, de livrer les marchandises canadiennes sur les marchés mondiaux et d’accueillir les visiteurs internationaux dans toutes les régions du pays, lorsqu’il sera possible de le faire en toute sécurité », ajoute le communiqué de la MRC.

Facebook Twitter Reddit