Nouvelle de 19 h > Tigres et Armada sur la route de l’Océanic
Nouvelle de 19 h

Tigres et Armada sur la route de l’Océanic

Trois vétérans absents pour les matchs de la fin de semaine
Louis Robin (Photo journal le soir – René Alary)

Victoriaville samedi, et Boisbriand dimanche, telles sont les deux destinations de l’Océanic en fin de semaine.

Il s’agit de matchs face à des adversaires de qualité, notamment l’Armada qui est invaincu jusqu’ici cette saison avec un dossier de 6-0. 

« Deux bons tests pour nous. Avec l’arrivée de Vincent Sévigny chez les Tigres, l’un des meilleurs arrières de 20 ans du circuit, ce ne sera pas facile de rentrer dans l’enclave. On aura besoin de plus d’acuité dans nos chances de marquer. On en crée de belles, mais on manque trop souvent le filet. La gestion de la rondelle est centrale pour nous en ce moment. Il faut éviter de donner la rondelle trop souvent à l’adversaire », a commenté Serge Beausoleil dont les statistiques du dernier match démontrent, rien de moins, qu’une soixantaine de revirements. 

Son équipe sera privée de trois joueurs importants en Tyson Hinds et Jérémie Biakabutuka, en défensive, ainsi que Ludovic Soucy en attaque. « On a six défenseurs disponibles. On va jouer avec nos jeunes. Ce sera formateur. Les gars sont capables de performer et ça donne l’opportunité à d’autres. Charles Côté avait bien fait lors de son premier match et il reverra de l’action », souligne l’entraineur-chef qui n’avait pas statué sur l’utilisation de ses gardiens lorsqu’il a rencontré les médias vendredi midi.

Robin et Cormier

Limité à deux mentions d’assistance à ses trois premières parties, l’attaquant suisse, Louis Robin poursuit son apprentissage. Il a joué un bon match, mercredi, face à Sherbrooke. 

« Je commence à prendre mes marques, à avoir plus de repères sur la petite glace. Ça va de mieux en mieux. On m’avait dit que ça allait vite et je m’étais préparé à ça. Ça commence à débloquer. Je vais continuer de jouer avec intensité. Comme équipe, on peut mieux jouer. On sait qu’on a du potentiel pour aller vers le haut. On sait ce qu’on a à faire », explique la recrue de 18 ans. 

Xavier Cormier (Photo journal le soir – René Alary)

Pour sa part, le 20 ans Xavier Cormier a amassé quatre points, dont un but, en cinq parties. Comme centre du premier trio, il estime qu’il peut en donner plus.

« C’est un début de saison et on va travailler pour nous améliorer à chaque partie pour arriver à la fin de la saison à notre peak. Personnellement, je n’ai pas le début de saison escompté, mais je vais continuer à travailler fort comme d’habitude et les résultats vont venir. Nos entraineurs font des changements sur les trios afin de trouver les mix qui vont bien ensemble », souligne-t-il.

Facebook Twitter Reddit