Élections municipales 2021 > L’humoriste Rosalie Vaillancourt incite les jeunes à voter
Élections municipales 2021

L’humoriste Rosalie Vaillancourt incite les jeunes à voter

Rosalie Vaillancourt (Photo capture d’écran)

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) et l’humoriste Rosalie Vaillancourt ont dévoilé vendredi une courte vidéo, accessible sur la page Facebook de cette dernière, pour encourager les jeunes à aller voter aux élections municipales du 7 novembre prochain.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne de l’UMQ ayant pour thème « Aux élections municipales, je vote! », lancée à la mi-octobre, avec le soutien financier du Secrétariat à la jeunesse, afin d’augmenter le taux de participation des jeunes de 18 à 35 ans aux élections municipales.

« Certaines études nous indiquent que les jeunes sont moins intéressés par la politique et qu’ils ne voient pas le vote comme un devoir. Or, tous les champs d’intervention des municipalités ont des impacts directs et concrets sur la qualité de vie des jeunes! Il est donc important que ceux-ci se prévalent de leur droit de vote, et cette capsule les incitera concrètement à aller voter. C’est important pour la vitalité de notre démocratie et, surtout, pour la relève », a soutenu le président de l’UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté.

Elle s’adresse aux jeunes avec humour

Rosalie Vaillancourt, humoriste bien connue auprès des jeunes, trouve particulièrement important que les jeunes s’expriment par le vote, notamment au palier municipal. Dans sa vidéo, elle s’adresse aux jeunes avec humour sur l’importance de faire entendre leur voix lors du scrutin et répond de façon amusante aux excuses que les jeunes peuvent se donner.

« Pour moi, les élections municipales sont aussi importantes que celles provinciales et fédérales, puisque les décisions prises par une mairesse ou un maire ont un impact direct dans ma vie de tous les jours. En allant voter le 7 novembre, j’ai la chance de donner une voix à une candidate, à un candidat ou à une équipe qui me ressemble davantage par ses valeurs. On l’oublie parfois, mais les pouvoirs des municipalités ne se limitent pas à l’horaire des collectes. Elles ont notamment une incidence sur le développement durable d’une ville ou sur notre sécurité », a ajouté l’humoriste Rosalie Vaillancourt.

Un poids démographique significatif

Notons que le poids démographique des jeunes de 18 à 35 ans est significatif, alors qu’ils représentent 27,7 % des électrices et électeurs. Pour l’Union, il est nécessaire que cette tranche de la population se fasse entendre, puisque les décisions prises par leur municipalité ont des impacts sur elle et la concerne tout autant que les autres groupes d’âge. Pourtant, les jeunes votent peu. À titre d’exemple, lors des élections municipales de 2017 à Montréal, ce sont 24,6 % des 18 à 25 ans qui ont voté. Pour les 26 à 35 ans, le taux est à peine plus élevé, à 32,1 %.

Facebook Twitter Reddit