Divertissement > Culture > Nouvelle exposition à la galerie Léonard-Parent
Culture

Nouvelle exposition à la galerie Léonard-Parent

(Photo: courtoisie)

La Ville de Rimouski annonce une nouvelle exposition à la galerie d’art Léonard‑Parent, à compter du mercredi 3 novembre, intitulée « Fabriquer » et présentée par l’artiste Emmanuel Guy, jusqu’au 17 décembre.

Une présentation virtuelle de la démarche artistique et des œuvres de l’artiste remplacera le vernissage habituel et sera diffusée en ligne sur Quoi vivre Rimouski.

« L‘exposition « Fabriquer » explore les équilibres. Les œuvres du corpus abordent la relation entre la matière, les outils et les savoir-faire mobilisés dans la fabrication d’objets. Il s’agit, en fait, d’une invitation à détourner le regard de l’objet fini et de ses caractéristiques reconnaissables, pour considérer plutôt les transformations qui le précèdent. Les œuvres choisies cherchent à rendre visible le processus de la fabrication en évoquant les passages d’un équilibre à un autre. Elles soulignent la précarité de la transformation en la révélant sous un angle intimiste », souline un communiqué de la Ville.

VIVEVOLKSDHIVER

Ce projet interroge aussi l’équilibre entre l’espace public et l’espace personnel. Les objets du quotidien servent de marqueurs le long de cette frontière. En évoquant le travail de fabrication, les œuvres nous interpellent sur notre attachement à nos objets. La transformation de la matière rejoint-elle la construction de l’appartenance? Les mouvements cycliques répétitifs mis en scène dans plusieurs stations de ce parcours réflectif rappellent qu’il s’agit dans les deux cas de délicats équilibres en recomposition constante.

Parcours

Emmanuel Guy est né en 1972. Il a été initié à l’ébénisterie dans son milieu familial. À l’âge adulte, cette démarche a culminé dans la réalisation autodidacte de chaloupes à voile en bois-contreplaqué-époxy. Sa pratique devient ensuite plus artistique : il intègre une recherche esthétique et symbolique dans ses designs de meubles. Il explore la conception des chaises pour leurs qualités sculpturales. En 2016, il réalise un premier objet porteur dans la cadre du projet Innovation de la Corporation des métiers d’art du Bas-Saint-Laurent. Puis en 2017, il participe à un laboratoire de création du centre Caravansérail (Rimouski) regroupant des artistes du numérique et du travail traditionnel de la matière.

Depuis, il utilise les techniques d’ébénisterie – souvent manuelles — pour proposer des installations et des sculptures, parfois cinétiques ou sonores. À partir de ce travail sculptural, il déploie des stratégies performatives – au premier chef la déambulation – pour explorer la matière elle-même et le travail nécessaire à sa transformation. Ces dernières années, il a participé à plusieurs expositions collectives, événements interdisciplinaires et résidences de recherche-créations à Rimouski, Trois-Pistoles, Matane, Rivière-du-Loup, Sherbrooke et aux Îles-de-la-Madeleine ainsi qu’à un projet international en Slovénie et en Grande-Bretagne. (Texte d’Emmanuel Guy)

La population est invitée à visiter l’exposition en grand nombre. Les heures d’ouverture de la galerie d’art Léonard-Parent sont disponibles en ligne.

Facebook Twitter Reddit