Actualités > Économie > Québec souhaite accueillir 50 000 immigrants en 2022
Économie

Québec souhaite accueillir 50 000 immigrants en 2022

(Photo: Unsplash photos)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration suppléant, Jean Boulet, a déposé jeudi le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2022.

Avec ce plan, le gouvernement du Québec dit maintenir le cap sur les cibles d’immigration afin que les personnes immigrantes puissent contribuer à la relance économique de toutes les régions du Québec. Plus précisément, ce plan prévoit l’admission de 49 500 à 52 500 personnes immigrantes en 2022 et découle de la planification pluriannuelle qui a fait l’objet d’une consultation publique à l’été 2019. À ce nombre s’ajoute un rééquilibrage de 18 000 personnes immigrantes qui n’ont pas pu être admises en 2020.

Traitement à prioriser

Métal du Golfe_VF

« La crise sanitaire de la COVID-19 a généré des conséquences importantes sur la quasi-totalité des secteurs d’activité et l’immigration n’y a pas échappé. Avec la fermeture des frontières et les restrictions de voyages internationaux qui sont survenues dès mars 2020, le gouvernement du Québec a demandé formellement au gouvernement fédéral d’accorder la priorité au traitement des demandes de résidence permanente des personnes qui sont déjà sur le territoire québécois. Or, le contexte de la relance économique rend plus nécessaires que jamais l’accélération de la délivrance de la résidence permanente de même que le respect du plan d’immigration du Québec par le gouvernement fédéral », explique un communiqué gouvernemental.

Depuis trois ans, le gouvernement du Québec soutient qu’il travaille à la modernisation du système d’immigration afin qu’il réponde aux besoins du marché du travail, et ce, dans le respect de la capacité d’accueil et d’intégration de la nation québécoise. Le Plan d’immigration pour l’année 2022 respecte cet objectif important et s’inscrit dans une série d’actions ciblées qui visent à appuyer une relance forte et durable de toutes les régions du Québec.

Jean Boulet (Photo Facebook)

« Le gouvernement n’a ménagé aucun effort pour assurer une véritable force d’intégration des personnes qui choisissent le Québec comme terre d’accueil, même en contexte de pandémie. Investissements majeurs en francisation, en services d’accompagnement et d’intégration dans toutes les régions du Québec, les gestes nécessaires ont été effectués afin de nous assurer d’une meilleure intégration des personnes immigrantes que nous accueillons », précise-t-on également. 

Résolument engagé

 « Notre gouvernement est résolument engagé à ce que l’immigration contribue à une relance forte de l’économie québécoise, à la vitalité de la langue française et de nos régions. Ce plan d’immigration responsable, qui comprend un rattrapage nécessaire afin de pallier les effets de la pandémie sur les admissions, s’accompagne de toutes les mesures que nous avons mises en place en francisation et en intégration des personnes immigrantes. Pour que l’immigration contribue à relever les défis actuels de pénurie de main-d’œuvre, il est impératif que les résidences permanentes soient délivrées plus rapidement par le gouvernement fédéral », commente le ministre Boulet.

En résumé

  • Le plan vise l’admission de 49 500 à 52 500 personnes immigrantes en 2022.
  • À ce nombre s’ajoute un rééquilibrage de 18 000 personnes additionnelles pour tenir compte du déficit d’admissions constaté en 2020.
  • La proportion de personnes immigrantes connaissant le français au moment de leur admission devrait être autour de 82 % des admissions reportées de 2020.
  • La cible visant à atteindre 65 % d’immigration économique en 2022 est maintenueDe plus, il est attendu que 71 % des admissions reportées de 2020 proviendront de l’immigration économique.

(SOURCE Cabinet de la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration)

Facebook Twitter Reddit