Nouvelle de 18 h > Guy Caron s’adresse aux électeurs rimouskois
Nouvelle de 18 h

Guy Caron s’adresse aux électeurs rimouskois

Guy Caron (Photo: courtoisie)

Afin de bien conclure la campagne électorale municipale, le journal le soir a invité les deux candidats à la mairie de Rimouski à s’adresser directement aux électeurs.

La lettre suivante nous a été acheminée par le candidat Guy Caron.

« Je suis Rimouskois et fier de l’être. J’y ai grandi. J’y ai étudié jusqu’au cégep. J’y ai travaillé en journalisme; je l’ai quittée, comme des centaines de jeunes, pour étudier à l’extérieur. Mais contrairement à plusieurs de ces jeunes, j’ai eu la chance d’y revenir quand les Bas-Laurentiens (NDLR : de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques) m’ont fait confiance pour les représenter deux fois à la Chambre des Communes.

Métal du Golfe_VF

Je veux maintenant continuer mon engagement auprès de vous pour travailler à ce que Rimouski puisse développer tout ce merveilleux potentiel dont elle dispose.

Rimouski est une ville fière, avec ses infrastructures, ses bâtiments, son milieu institutionnel qu’il nous faut développer, entretenir et préserver. Rimouski est aussi une cité fière, un milieu de vie qui doit permettre à l’ensemble de ses citoyennes et citoyens de s’épanouir.

J’exercerai le leadership nécessaire pour assurer que le conseil municipal ne perde jamais de vue l’importance de développer harmonieusement Rimouski pour permettre ce milieu de vie qui en fait « la Ville du bonheur », celle que l’on choisit et qui nous choisit.

Je veux commencer mon premier mandat par la mise en œuvre d’une grande consultation citoyenne pour le développement d’une vision à long terme. Rimouski 2030, qui exprimera les désirs et aspirations de la population rimouskoise, nous montrera la voie pour les huit prochaines années.

Je propose de nous attaquer en priorité à la pénurie du logement qui est une crise, mais également une occasion de faciliter la densification, de limiter l’étalement urbain et d’assurer le développement harmonieux de l’urbanisme, pour les prochaines décennies. En modernisant le Plan d’urbanisme, la réglementation de zonage et en créant une Politique d’habitation, nous créerons rapidement les outils pour accroître l’offre de logement.

La densification aidera à la viabilité des commerces de proximité, à la planification des espaces verts et des parcs et à l’efficacité de services municipaux comme le transport en commun. Régler la pénurie de logement permettra de nous attaquer au développement économique et social de Rimouski et de confronter la pénurie de main d’œuvre.

La revitalisation du centre-ville est une autre priorité. Elle sera facilitée par l’adoption d’une identité, le Quartier de la Culture, qui constituera un pont idéal pour réunir les sections Est et Ouest de la rue Saint-Germain. La réfection de la cathédrale constitue le premier domino dans cette direction. Après la résolution de ce dossier, il sera plus simple de s’attaquer à la transformation de la Place des Anciens combattants. La Ville ne peut décider seule du sort de la cathédrale, mais elle a toutefois le devoir d’aider à la résolution de ce conflit et je vais m’assurer qu’elle réintègre le dossier.

Comme toutes les villes québécoises, Rimouski est aussi trop dépendante des taxes foncières. Elle doit diversifier ses sources de revenus pour limiter les hausses des taxes foncières, par la mise en œuvre des nouveaux pouvoirs accordés aux municipalités en 2017, dont les redevances de développement et autres redevances réglementaires, ainsi que la création de fonds dédiés visant à assurer une plus grande transparence des investissements municipaux et de mieux contrôler les hausses des taxes foncières.

Finalement, dès la première année de mon mandat, je vais mettre sur pied une commission qui aura le mandat de procéder à une révision des dépenses et des services de la Ville de Rimouski, mais aussi m’assurer de l’inclusion des citoyennes et citoyens dans leur budget municipal par la mise en œuvre d’un processus de consultation pré-budgétaire auxquels tous et toutes seront convié.es.

Le 7 novembre, soyons unis pour vaincre la pénurie de logements.

Unis pour la revitalisation du centre-ville sous la forme d’un Quartier de la culture.

Unis pour le développement économique et l’innovation.

Unis pour une gouvernance visionnaire et une saine gestion du budget.

Unis pour l’environnement et la lutte aux changements climatiques.

Unis pour la culture et la protection du patrimoine.

Unis pour le développement social et communautaire.

Le 7 novembre, soyons unis pour Rimouski. »

Guy Caron

Facebook Twitter Reddit