Actualités > Économie > De l’aide disponible pour « tracer sa route »
Économie

De l’aide disponible pour « tracer sa route »

(Photo: Unsplash photos)

La Table régionale de concertation sur l’orientation professionnelle du Bas-Saint-Laurent profite de la Semaine québécoise de l’orientation pour lancer sa campagne de communication afin de promouvoir les services professionnels des conseillers d’orientation tout au long de la vie sur le thème « Trace ta route, oriente-toi ! »

Les principaux objectifs de la campagne sont d’augmenter la notoriété de la profession de conseiller d’orientation, de démystifier les services qui sont offerts et de présenter les ressources disponibles et, dans plusieurs cas, gratuites à la population. Le but premier est de mettre de l’avant le fait que les services sont accessibles à tous.

Clientèle

 « Nous souhaitons rejoindre une clientèle qui n’est plus dans le milieu scolaire et qui pourrait avoir recours à un service d’orientation pour une réorientation de carrière à la suite d’une problématique physique, par exemple, ou pour une reconnaissance d’acquis, une situation précaire, un changement personnel ou toute autre raison qui bénéficieraient d’un accompagnement professionnel », soutient Francis Bélanger, conseiller d’orientation au Centre de formation Rimouski-Neigette (CFRN)

VIVEVOLKSDHIVER

Regrouper

« Depuis quelques années, nous remarquons le phénomène du vieillissement de la population et de la rareté grandissante de la main-d’œuvre au Québec. Dans un tout proche avenir, il est évalué que plus d’un million d’emplois seront à combler. Parmi les moyens envisagés par le ministère de l’Éducation pour résoudre cette problématique, mentionnons la mise sur pied des Tables régionales de concertation sur l’orientation professionnelle par les centres d’éducation des adultes des Centres de services scolaires », indique un communiqué.

Ces Tables ont pour but de regrouper des conseillers de différents organismes et organisations qui offrent des services d’orientation dans la région du Bas-Saint-Laurent et de travailler à promouvoir leur accessibilité auprès de la population de 16 ans et plus.

Collaboration

« Afin d’atteindre une clientèle variée, des outils seront mis à la disposition des organismes de la communauté partout sur le territoire afin qu’ils puissent parler du projet et mieux informer les gens autour d’eux. La campagne de communication se déroulera principalement sur les réseaux sociaux, mais le fait de sensibiliser les organismes sur le terrain au bénéfice de recommander leurs utilisateurs à un conseiller d’orientation leur permettra d’augmenter la quantité de personnes qui seront informées sur les possibilités qu’une démarche d’orientation peut leur apporter », estiment les responsables de la campagne.

Facebook Twitter Reddit