Actualités > Société > Une grange ancestrale pour cultiver l’avenir
Société

Une grange ancestrale pour cultiver l’avenir

Les propriétaires des deux fermes impliquées. (Photo capture d’écran)

La ferme fruitière Les Calembours et la ferme maraîchère Vue d’en Haut, de Les Hauteurs, dans la Mitis, lancent une campagne de financement participatif ayant pour thème « Une grange ancestrale pour cultiver l’avenir » qui s’étendra sur les prochaines semaines.

La campagne permettra de soutenir le démarrage des deux entreprises qui se partagent une terre et des installations communes tout en inspirant d’autres jeunes de la région envers le domaine agricole.

Métal du Golfe_VF

C’est en mai 2020 qu’Alysse Grenier-Denis et Kalil Mnasri (Les Calembours) s’installent à Les Hauteurs, une jolie municipalité agricole du Bas-Saint-Laurent. Le printemps suivant, ils y implantent un verger diversifié sur 3 hectares. En 2021, ils accueillent sur leur terre la ferme maraîchère Vue d’en Haut (Sophie Rioux, Gabriel Clermont et Charles-Antoine Besner) qui sera en production dès le printemps 2022. Ce modèle d’établissement agricole alternatif a permis de faciliter l’accès à la terre pour ces derniers. Il s’agit aussi d’une collaboration basée sur le soutien et l’entraide. En ce sens, cette campagne de sociofinancement est menée de concert par les deux entreprises.

20 000 $ pour rénover la grange ancestrale

L’objectif fixé sur la plate-forme La Ruche est d’amasser 20 000 $ d’ici 45 jours. Concrètement, le montant amassé permettra aux deux fermes de rénover la grange ancestrale présente sur le site pour en faire un espace de travail, mais aussi de formation dédiée aux jeunes âgés de 15 à 29 ans. Les lieux incluront un atelier de mécanique, ainsi qu’une salle de conditionnement comprenant chambres froides, équipements de conditionnement et séchoir. L’espace permettra d’accueillir divers organismes de la région oeuvrant auprès de la jeunesse, tel que la Maison des jeunes de Saint-Gabriel, pour leur partager l’engouement des deux fermes envers l’agriculture biologique, la production fruitière et la production maraîchère.

La population est donc invitée à participer à cette campagne d’ici le 6 janvier prochain en échange de différentes contreparties aux couleurs du projet ou à saveur locale. Ces dernières s’appliqueront à plusieurs contributions variant entre 25 et 300 $. L’atteinte du montant ciblé permettra également de bonifier la campagne d’un montant supplémentaire de 20 000 $ provenant du Fonds Mille et Un pour la jeunesse.

Des produits biologiques, frais et locaux

« On sent que les produits biologiques, frais et locaux ont le vent dans les voiles depuis plusieurs années. C’est ce qui nous a motivé à étudier dans le domaine et à démarrer nos deux fermes. La campagne nous permettra, on le souhaite, d’accélérer le démarrage de nos opérations et d’en faire bénéficier les jeunes de la région », mentionne Gabriel Clermont, copropriétaire de la ferme Vue d’en Haut.

Les personnes souhaitant participer à l’essor de ce projet sont invitées à consulter la campagne sur la plateforme de financement participatif de La Ruche à l’adresse suivante : https://laruchequebec.com/fr/projet/une-grange-ancestrale-pour-cultiver-lavenir.

Facebook Twitter Reddit