Nouvelle de 17 h > Meilleur sur la route qu’à la maison
Nouvelle de 17 h

Meilleur sur la route qu’à la maison

L’Océanic joue trois matchs à l’étranger en 48 heures
Les partisans de l’Océanic constatent que leur équipe engrange moins de points au Colisée Financière Sun Life (Photo archives Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

Ce n’est pas habituel dans le sport, mais l’Océanic performe mieux sur les patinoires adverses que dans son amphithéâtre.

Après 22 parties depuis le début de la saison, la formation rimouskoise joue pour un peu plus de ,500 au Colisée Financière Sun Life avec un dossier de 6-5-1-0 pour 13 points sur une possibilité de 24 (,542). 

À l’étranger, en dix parties, sa fiche est de 6-2-1-1 pour 14 points sur les 20 qui étaient à l’enjeu (,700). Les deux seules défaites en temps régulier sont survenues à Val-d’Or (4-1) et Sherbrooke (4-3). L’Océanic a marqué 43 buts et en a accordé seulement 25.

Des chiffres qui sont de nature à encourager les partisans de l’équipe qui joue à Baie-Comeau, vendredi et samedi, et à Saguenay, dimanche. Serge Beausoleil a été questionné sur cette statistique lors de son point de presse avant le départ.

« On s’est posé la même question. Sur la route, on contrôle les faits et gestes de notre équipe. On dirige les déjeuners, les diners, les moments de repos. À la maison, les joueurs ont plus de latitude. Je ne dis pas qu’il y a plus de transgression, mais on a encore une jeune équipe et souvent, ils vont tenter d’en faire plus devant leur famille, leur pension, leurs amis. Ils essaient d’en mettre un peu plus qu’un peu moins et c’est là que, des fois, le jeu simple pourrait être payant. Quand tu essaies la grande passe transversale alors que tu as un gars à 10 pieds qui peut faire progresser le jeu, tu fais des erreurs de choix de jeu qui visent à impressionner la galerie. Ce n’est pas ça que tu devrais faire dans des matchs où ça joue serré », explique Serge Beausoleil. 

Le Drakkar s’est replacé

Face au Drakkar, l’Océanic va se mesurer à une équipe qui joue du très bon hockey depuis quelques semaines avec trois défaites en temps régulier dans ses dix derniers matchs. 

« C’est une équipe qui joue serré avec une brigade défensive lourde qui protège bien le devant du filet. Il va falloir mettre nos forces sur la glace et jouer notre identité. Il va falloir payer le prix. Le Drakkar est une équipe qui travaille fort contre laquelle il faudra rivaliser d’intensité », mentionne l’entraineur-chef.

Chose certaine, il va demander à ses joueurs de moins jouer au père Noël. « Tout n’est pas à jeter aux poubelles dans nos deux derniers matchs, mais quand tu fais 100 revirements dans la même fin de semaine, c’est là que le bât blesse. On a besoin d’une meilleure gestion de la rondelle et d’une meilleure prise d’information. J’ai donné le crédit à Gatineau qui nous a respectés, qui était très bien préparé à jouer contre une bonne équipe. Ils ont mis beaucoup de pression sur le porteur et ont joué du hockey très solide. Leurs replis défensifs étaient vraiment incisifs. On avait de la misère à franchir la ligne rouge pour aller installer notre attaque. »

Toujours sur le dernier match, l’entraineur-chef a aussi indiqué que le but gagnant des Olympiques dans la dernière minute de jeu n’aurait pas dû être accordé. « On perd le match 2-1 et pour avoir revu le jeu de tous les angles, la rondelle n’a jamais pénétré à l’intérieur du filet », a-t-il observé.

Louis Robin (Photo journal le soir – René Alary)

Louis Robin

Excellente nouvelle pour l’attaquant suisse Louis Robin, qui joue du bon hockey depuis quelques semaines. Il a été invité au camp de sélection de l’équipe junior de son pays en vue du championnat mondial. Il la rejoindra à Red Deer, le 15 décembre. 29 joueurs, dont quatre gardiens, y seront. La composition finale de la formation sera connue le 24 décembre après trois matchs préparatoires, dont un contre le Canada, le 19 décembre. 23 joueurs et 3 gardiens seront retenus. 

En bref

Il s’agira du premier affrontement de la saison entre les rivaux des deux rives du Saint-Laurent… Blessé vendredi dernier dans le match contre Gatineau, Luka Verreault n’était pas à bord du traversier jeudi avant-midi. Par contre, il pourrait rejoindre l’équipe en fin de semaine… De retour d’un événement avec Hockey Canada à Ottawa, Luke Coughlin et Maël St-Denis devraient être à Baie-Comeau dans la journée de vendredi… L’identité du gardien pour vendredi n’était pas connue au moment du point de presse sauf que Beausoleil a dit que Gabriel Robert, brillant dans le dernier match, mérite un deuxième départ consécutif…  

Facebook Twitter Reddit