23.11.2020
Nouvelle de 19 h William Dumoulin : d’Albuquerque à Rimouski

William Dumoulin : d’Albuquerque à Rimouski

Il est né au Nouveau-Mexique où son père faisait carrière

En consultant l’alignement de l’Océanic, on remarque qu’une de ses recrues est originaire d’Albuquerque au Nouveau-Mexique.

Cet Américain d’origine est William Dumoulin, un attaquant de bientôt 18 ans (27 novembre) qui a signé comme agent libre avec l’Océanic, il y a un an.

« Mon père Mario a joué professionnel, notamment à Albuquerque, là où je suis né. Je suis resté là deux ans à peu près et on a ensuite déménagé à Drummondville. Mon père m’a transmis sa passion, il m’a montré à jouer au hockey », raconte-t-il lorsque rencontré après un entrainement au Colisée Financière Sun Life.

Son père est un ancien choix de première ronde (no 12) des Harfangs de Beauport en 1990. Défenseur étoile, il a aussi évolué à Victoriaville et Halifax dans la LHJMQ. Il a ensuite joué neuf saisons dans des ligues professionnelles mineures aux États-Unis. 

Pour sa part, William présente un parcours principalement axé sur le hockey scolaire. « J’ai fait le camp pee-wee AAA et ça n’a pas marché. J’ai alors essayé la LHPS et j’ai fait l’équipe. J’ai commencé au hockey scolaire en 6e année. J’ai été très bien encadré. J’ai joué au Collège Saint-Bernard à Drummondville dans la LHPS puis avec le Collège Clarétain à Victoriaville lors des deux dernières années. C’est là que j’ai vraiment pris un step. L’an dernier, c’était dans le M18. On a connu une bonne saison en tant qu’équipe et personnellement, ça a bien été aussi », explique-t-il.

Il y a un an, il avait frappé à la porte du junior AAA à Princeville. « J’ai été à un camp en 2019 et j’ai commencé l’année avec eux. Mais, j’ai ensuite décidé de revenir à Victoriaville. J’ai signé comme agent libre avec l’Océanic en novembre dernier. Cet été, j’ai fait tout mon possible pour mettre toutes les chances de mon côté. Jouer dans le junior majeur a toujours été un rêve pour moi. J’ai grandi avec les Voltigeurs de Drummondville. L’Océanic m’a donné la chance et je l’ai pris », poursuit celui dont le plan B était Trois-Rivières dans le collégial. 

Dumoulin a pris part aux quatre premiers matchs de l’Océanic avant la pause forcée décrétée en raison de la crise sanitaire. Il a marqué son premier but à Shawinigan, le 9 octobre. « Je me suis bien adapté, mais c’est un gros step. Heureusement, je suis très bien encadré pour pouvoir augmenter ma game au niveau junior majeur. De passer de la LHPS à la LHJMQ, c’est beaucoup plus vite. Les joueurs sont plus gros et plus âgés. Ça me motive vraiment. En étant toujours sur la glace et dans le gymnase, c’est sûr que je vais performer. »

Serge Beausoleil apprécie le potentiel de sa recrue. « Il a été l’un des meilleurs marqueurs du circuit scolaire. Il est bourré de talent et a vraiment des aptitudes au niveau des habiletés techniques. Il a beaucoup de facilité à voir les ouvertures. Là où il faut qu’il travaille, c’est le jeu collectif. Il jouait dans un calibre qui était très inférieur par deux coches. Il y des niveaux d’entrainement, de compétition et d’efforts qu’il faut qu’il aille chercher. Mais, ça s’apprend et avec un gars qui est déterminé, on peut faire des avancées rapidement. Il fait des progrès intéressants », mentionne l’entraineur-chef.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×