Actualités > Dernière heure > Décès de la mère des supermarchés GP
Dernière heure

Décès de la mère des supermarchés GP

Rolande Pelletier (Photo Sonia Lévesque – Archives)

La Ville de Mont-Joli vient de perdre une autre grande Mont-Jolienne. Rolande Pelletier, qui a fondé la chaîne des supermarchés GP avec son époux, feu Germain Pelletier, est décédée dans la nuit du 23 décembre à l’âge de 95 ans.

« Madame Pelletier fut un modèle d’entrepreneuriat au féminin. Par sa détermination, son intelligence vive et son sens aigu des affaires, elle a su faire sa place dans un monde longtemps réservé aux hommes. Elle a fait preuve d’une audace et d’une passion hors du commun pour ainsi se démarquer dans le monde hautement concurrentiel de l’alimentation. Par leur réussite, leur exemple de bâtisseurs, M. et Madame Pelletier nous ont surtout donné confiance et envie d’aller plus loin. C’est un legs énorme » souligne le maire de la Ville de Mont-Joli, Martin Soucy.

En 1958, madame Pelletier et son époux donnaient le coup d’envoi à ce qui fut la chaîne indépendante la plus importante du Québec. Avant d’être cédée au Groupe Metro en 2009, la chaîne de supermarchés GP, dont le siège social était situé à Mont-Joli, exploitait 15 marchés d’alimentation dans la province, dont sept dans l’Est-du-Québec et huit dans la région de Québec, qui arboraient la bannière Metro à titre de franchisés.

Métal du Golfe_VF

Aussi dans l’immobilier

Le couple excellera également dans l’immobilier en bâtissant des centres commerciaux et édifices à bureaux dans l’Est-du-Québec et dans la région de Québec.

« Le succès de l’entreprise familiale hors de nos frontières n’a jamais altéré l’attachement de Madame Pelletier pour sa ville et sa région. Au contraire, elle l’a démontré de multiples façons tout au long de sa vie en encourageant et en soutenant l’économie locale et régionale », relate le maire de Mont-Joli.

L’attachement et l’admiration de la Ville pour ce duo de visionnaires étaient aussi manifestes. Le conseil municipal décerna à Rolande et Germain Pelletier le titre de Grand-Mont-Jolien en 2003, un titre réservé à ceux et celles qui font rayonner le nom de Mont-Joli bien au-delà de ses frontières. La même année, M. et Madame Pelletier recevaient la Médaille de l’Assemblée nationale des mains mêmes d’une future mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer, qui était à l’époque députée de Matapédia.

Nombreux prix et récompenses

Parmi les nombreux prix, récompenses et honneurs qui leur ont été décernés, madame Pelletier et son époux ont reçu en 2008 un doctorat honoris causa de l’Université du Québec à Rimouski. Une fresque illustre par ailleurs leur parcours de bâtisseurs sur un mur de la bâtisse, qui abritait autrefois le supermarché GP à Mont-Joli.

Madame Pelletier laisse dans le deuil ses cinq enfants Brigitte, Lucie, Josette, Lyne et Guy, sept petits-enfants ainsi qu’arrière-petits-enfants. Elle était la mère de feu Marc. À la famille éprouvée, la Ville de Mont-Joli offre ses plus sincères condoléances.

Facebook Twitter Reddit