Actualités > Environnement > Entente historique à l’île d’Anticosti
Environnement

Entente historique à l’île d’Anticosti

Tant en séjours de villégiature qu’à la chasse du cerf Menier, les Québécois ont envahi les chalets, pavillons, et l’auberge de Port-Menier de SÉPAQ-Anticosti en 2021. Et l’année 2022 en promet tout autant. Ici, une vue du pavillon à l’embouchure de la rivière Vauréal, et de la baie du même nom. (Photo Ernie Wells)

(Rétrospective de 2021)-OCTOBRE-Les réactions sont nombreuses, en octobre, à la suite de l’acquisition historique par Québec, à travers la Société des établissements de plein air (SÉPAQ), de six nouveaux secteurs appartenant à la Pourvoirie Safari Anticosti, à l’Est de l’île d’Henri Menier.

« La plus grande pourvoirie en Amérique du Nord, SÉPAQ-Anticosti, devient alors encore plus imposante en superficie de chasse et de pêche, d’infrastructures de chalets, d’auberges et de véhicules », soulignait le chroniqueur chasse et pêche du journal le soir, Ernie Wells, qui signe le texte original de cette rétrospective, dont la suite se trouve ci-dessous.

« La protection, l’accès et la mise en valeur durable d’une plus grande portion de ce trésor national seront donc assurés par le Québec pour les générations à venir », ont lancé les représentants de la SÉPAQ et du cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, en conférence de presse cette semaine.

Essentiellement, la transaction de 26,1 M $ fait passer à SÉPAQ-Anticosti les droits exclusifs de chasse, de pêche et de piégeage sur 1 500 km2 supplémentaires de territoire de l’île. Le territoire de SÉPAQ-Anticosti passe de 4 200 km2 à 5 700 km2. SÉPAQ-Anticosti bénéficie en plus de Québec de 7,3 M$ pour des projets d’aménagement et de mise à niveau et de transition énergétique de ses nouvelles infrastructures de l’Est de l’île.

Les six secteurs acquis

Les six nouveaux secteurs de chasse et de pêche et de loisirs acquis par la SÉPAQ de Safari Anticosti sont ceux de Chaloupe, Rivière-Bell, Aquila, Dauphiné (Nord et Sud), Box et Lac-Renard. L’acquisition comprend deux auberges et 15 chalets totalisant 51 chambres, ainsi que diverses infrastructures et une flotte de véhicules divers. Dans le cadre de l’entente, SÉPAQ-Anticosti peut utiliser l’aéroport de Rivière-aux-Saumons, propriété de Safari Anticosti, ce qui permet à ses clients-chasseurs, comme ceux de Cormoran, d’accéder aux nouveaux secteurs nouvellement acquis. SÉPAQ-Anticosti porte sa capacité totale d’accueil à 3 200, incluant les 800 chasseurs des six secteurs acquis de Safari-Anticosti.

Un des six secteurs acquis, celui du Pavillon Bell. (Photo : courtoisie Safari Anticosti).

Safari Anticosti demeure

Safari Anticosti poursuit ses opérations et conserve ses droits de chasse et de pêche des secteurs Saumon et Relais au Nord-Est de l’île, où elle continue d’accueillir sa clientèle.

Il est à noter également que cette acquisition majeure par le gouvernement du Québec, à travers la SÉPAQ, assure la protection et la vocation de SÉPAQ-Anticosti dans cette partie de l’île, et favorise l’accessibilité du territoire pour l’avenir. « Elle écarte du même coup la possibilité d’une prise de possession de ces actifs par des intérêts étrangers », notait le communiqué officiel de la SÉPAQ et du cabinet du ministre Pierre Dufour.

« D’ici 2022, une offre harmonisée de forfaits de chasse et le modèle d’exploitation de SÉPAQ-Anticosti s’appliqueront à l’ensemble de son territoire agrandi. Cette transaction accroîtra les possibilités de séjours et de forfaits de chasse de tout type dans cette nouvelle portion acquise dans l’Est de l’île. Le potentiel de développement de forfaits de pêche sera également analysé », poursuivait le même communiqué officiel.

Réactions et commentaires

L’émission « Rendez-Vous Nature » du 2 octobre consacrait son heure à cette acquisition majeure pour les chasseurs, pêcheurs et villégiateurs québécois. Le ministre Pierre Dufour, le porte-parole de la Pourvoirie Safari Anticosti, Charles Dutil et le directeur-général de SÉPAQ-Anticosti, Robin Plante, ont commenté cette importante acquisition qui fait qu’Anticosti, désignée comme « trésor national », est encore davantage protégée pour tous les Québécois. On peut l’écouter en suivant ce lien.

L’acquisition de Safari Anticosti par le gouvernement du Québec fait de SÉPAQ-Anticosti une pourvoirie encore plus imposante en superficie de chasse et de pêche, d’infrastructures de chalets, d’auberges et de véhicules. La transaction de 26 M$ est confirmée ici par le ministre Pierre Dufour, le pdg de la SÉPAQ, Jacques Caron, le porte-parole de SAFARI-Anticosti, Charles Dutil et le dg de SÉPAQ-Anticosti, Robin Plante. (Photo : courtoisie Simon Boivin-SÉPAQ)
Facebook Twitter Reddit