Actualités > Océanic > L’Océanic est de retour à l’entrainement
Océanic

L’Océanic est de retour à l’entrainement

Tous les joueurs sont sur la glace après la pause forcée
Serge Beausoleil (Photo journal le soir – René Alary)

Après quatre semaines de pause pour le congé des Fêtes, suivie de celle pour la crise sanitaire, l’Océanic a pu reprendre l’entrainement sur glace en équipe.

« Tous les joueurs sont là. Il y a des tests rapides (COVID) tous les jours. On s’entraine collectivement depuis dimanche. Les gars sont en forme, sont enjoués et sont contents d’être là », a mentionné Serge Beausoleil lors d’un point de presse par appel téléphonique mardi midi.

À mesure qu’ils rentraient à Rimouski la semaine dernière, les joueurs étaient limités à deux par extrémité de patinoire. Les nouvelles mesures sanitaires permettent maintenant les entrainements pour les équipes au complet, à tout le moins dans le junior majeur et le M18 AAA. En même temps, ils retournent tous, en présence ou en virtuel, sur les bancs d’école ces jours-ci.

La LHJMQ a dénombré une centaine de cas positifs de COVID dans les dernières semaines. « De notre côté, il y en a eu six ou sept, sans trop de complications. On peut parler de perte d’odorat un peu. Le virus frappe un peu moins fort chez les athlètes jusqu’à maintenant. On va toucher du bois », ajoute Beausoleil.

68 parties ?

Le directeur-gérant de l’Océanic n’en sait pas plus que nous tous sur la suite des choses. Pour l’instant, la reprise du calendrier a été reportée au 1er février dans la mesure où les spectateurs pourront être admis dans les amphithéâtres. 

« On doit donner des dates de disponibilités pour la refonte du calendrier. C’est là qu’on en est. »  

La ligue a toujours dans ses cartons de jouer les 68 parties prévues au calendrier pour chaque équipe. Beausoleil estime que c’est encore possible, bien que la fenêtre se referme de plus en plus. Dans le cas de l’Océanic, ce sont 14 parties qui sont à reprendre. 

« Il y a une marge de manœuvre autour de deux semaines pour la Coupe Memorial. Après ça, ça dépend de la date de reprise. Au moment où on se parle, c’est encore possible, mais les fenêtres continuent de rapetisser. »

Nouveaux venus

Il a aussi été questionné sur ses trois nouveaux venus qui ont rejoint l’équipe ces derniers jours à la suite de la période de transaction. 

« Mathis Aguilar est très gros et il donne bien la rondelle. Il a un physique comme Anthony D’Amours. Il est capable de jouer dans toutes les situations. Il va continuer de prendre de la force physique et va devenir une machine de guerre pour nous. Pour sa part, Zachary Lessard bouge très bien la rondelle. Il est très mobile et montre une bonne vision du jeu. C’est très emballant pour la suite des choses. Quant à Liam Kidney, il a déjà développé de belles affinités à l’attaque avec d’autres joueurs. On a bien hâte de mettre tout ça ensemble alors qu’on va faire plus de jeu collectif dans les entrainements au cours des prochains jours », explique Beausoleil.

Il rappelle le vote de confiance adressé à l’endroit de sa brigade défensive quand il a récemment laissé aller trois vétérans défenseurs de 18, 19 et 20 ans. Elle était l’une des plus solides du circuit en première moitié de saison, l’Océanic étant l’équipe qui a accordé le moins de buts. Par contre, Beausoleil souligne que sa défensive est plus vieille que l’an dernier à pareille date. 

Facebook Twitter Reddit