COVID-19 > Plus de sécurité réclamée pour les enseignants
COVID-19

Plus de sécurité réclamée pour les enseignants

Pascal Bérubé. (Photo courtoisie)

Le député Pascal Bérubé et le président du Syndicat de l’enseignement de la région de la Mitis (SERM), Jean-François Gaumond, demandent conjointement des mesures de protection supplémentaires pour les enseignants et enseignantes.

Plus précisément, ils réclament de Québec les actions suivantes :

  • Compléter sans tarder l’installation de détecteurs de CO2dans les classes;
  • Rendre disponibles les masques N95 au personnel de l’éducation qui en réclament;
  • Fournir des tests de dépistage rapide à l’ensemble du personnel du réseau scolaire et aux élèves du secondaire;
  • Installer des purificateurs d’air là où c’est requis.

Selon le député Bérubé, « Au même titre que pour les travailleurs et travailleuses de la Santé, il faut protéger les éducateurs et éducatrices qui jouent un rôle très important auprès des jeunes. »

Plus de sécurité

« On doit bonifier les mesures de sécurité mises en place dans nos écoles et dans nos centres pour ne plus être les principaux milieux d’éclosion du virus. On doit mettre toutes les chances de notre côté pour rendre l’école sécuritaire pour tous, autant les élèves que le personnel », renchérit le président du SERM. 

Profil

Le Syndicat de l’enseignement de la région de la Mitis représente les quelque 1500 membres des centres de services scolaires des Monts-et-Marées et des Phares. Il est affilié à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE‑CSQ) et à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Facebook Twitter Reddit