Nouvelle de 17 h > Soraïda Caron va investir les Jardins de Métis
Nouvelle de 17 h

Soraïda Caron va investir les Jardins de Métis

Soraïda Caron (Photo courtoisie Sébastien Raboin)

La chorégraphe pistoloise Soraïda Caron va investir le site des Jardins de Métis pendant une semaine et demie en août prochain avec les danseurs des spectacles Élégante Chair et Belle Bête de la compagnie de danse contemporaine pistoloise Mars elle danse.

« Nous serons sur le terrain des Jardins pendant une semaine et demie. Les visiteurs pourront nous voir sur place. Nous ferons trois représentations de 60 à 75 minutes les jeudis, vendredis et samedi 18, 19 et 20 août avec possibilité d’une supplémentaire. C’est fait 5-6 ans que je pense à un projet à faire aux Jardins de Métis. J’adore les fleurs. Je viens aux Jardins 3-4 fois par année », explique l’artiste.

Un extrait du spectacle de danse « Élégante chair ». (Photo: courtoisie, Stéphane Bourgeois)

La chorégraphe et son équipe de danseurs vont travailler sur un spectacle intégrant les sculptures de l’artiste rimouskoise Ito Laïla Le François, dont une nouvelle qui sera spécialement conçue pour être installée à l’extérieur dans les Jardins. « Nous allons intégrer les œuvres, mais aussi les magnifiques paysages dans notre chorégraphie », précise Mme Caron.

Métal du Golfe_VF

Le projet Dansons aux Jardins a obtenu un soutien financier de 17 000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec, dans le cadre du Programme de partenariat territorial du Bas-Saint-Laurent. L’objectif est de proposer un parcours déambulatoire in situ combinant danse contemporaine et sculptures dans les Jardins de Métis.

Printemps et été occupé

Malgré les mesures sanitaires qui viennent un peu chambouler les choses dans le domaine culturel, les prochains mois s’annoncent assez chargés pour Soraïda Caron. « Nous serons en tournée dans les maisons de la culture de Montréal en mars et en mai. Après deux ans d’absence, le Marathon de la création sera de retour en juin à Trois-Pistoles. En juillet, je serai au Festival de danse contemporaine Furies de Marsoui et en août ce sera la 2e présentation d’Au quai, on danse, sur le quai de Trois-Pistoles », indique-t-elle.

Facebook Twitter Reddit