Actualités > Économie > Transport aérien régional : les régions victimes du laxisme de la CAQ
Économie

Transport aérien régional : les régions victimes du laxisme de la CAQ

L’Aéroport de Mont-Joli. (Photo Alexandre D’Astous)

L’inertie de la CAQ dans la mise en place de mesures concrètes pour améliorer le transport aérien régional fait très mal aux régions, notamment pour leur développement économique, déplore André Fortin, porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport.

« Après plus de trois ans au pouvoir, et malgré la création d’un comité sur cet enjeu, le gouvernement caquiste est toujours incapable d’apporter des solutions concrètes au manque de transport régional dans nos régions. D’ailleurs, il est important de souligner que la dernière rencontre du comité s’est tenue en novembre 2020, soit, depuis près d’un an et demi. En septembre dernier, François Legault avait pourtant laissé entendre qu’un plan était prêt, mais depuis, on est toujours en attente et les acteurs régionaux s’impatientent avec raison », déclare M. Fortin.

Des obstacles

Selon le député de Pontiac, les coûts exorbitants des billets et la fréquence des liaisons représentent des obstacles majeurs auxquels doit s’attaquer, sans attendre, le gouvernement Legault. Celui-ci fait encore une fois la démonstration de son manque d’intérêt envers les régions du Québec et de son inaction habituelle dans ce dossier.

« Nos régions, qui souffrent aussi de la pénurie de main d’œuvre, ont besoin d’un transport aérien régional efficace pour augmenter leur attractivité dans le but d’amener des travailleurs. Le laxisme de la CAQ les prive de cet outil de développement économique crucial », commente le député André Fortin.

Facebook Twitter Reddit