COVID-19 > Québec confirme le retrait du passeport
COVID-19

Québec confirme le retrait du passeport

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. (Photo: courtoisie, Cabinet du premier ministre)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, confirme que l’imposition du passeport vaccinal sera retirée au cours des prochaines semaines, d’ici le 14 mars, à la suite d’une recommandation de la Santé publique.

Québec rappelle que la mise en place de cette mesure, en septembre dernier, visait à agir de manière ciblée et temporaire, en complémentarité avec les autres mesures sanitaires en place. « Son retrait progressif s’inscrit dans un contexte d’amélioration de la situation, notamment du côté de la capacité hospitalière au sein du réseau de la santé et des services sociaux. »

Étapes du retrait du passeport vaccinal

16 février

Dès demain, le passeport vaccinal ne sera plus obligatoire pour accéder aux commerces de grande surface (1 500 mètres carrés et plus), ainsi qu’à la Société des alcools du Québec (SAQ) et à la Société québécoise du cannabis (SQDC).

«Cette mesure avait été instaurée au sommet de la 5e vague afin de mieux protéger la population, et par conséquent le système hospitalier. Considérant qu’on estime à près de 25 % la proportion de la population ayant contracté la COVID-19 (dont une forte proportion de personnes non-vaccinées) et que la capacité du réseau s’améliore, cette mesure n’apparaît plus requise à ce stade-ci », mentionne un communiqué du cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux.

21 février

À partir du 21 février, il ne sera plus nécessaire de le présenter pour accéder aux lieux de culte et pour assister à des funérailles.

14 mars

Finalement, le 14 mars, il ne sera plus nécessaire de le présenter dans tous les lieux où l’obligation est actuellement en vigueur. On parle entre autres des restaurants, des bars, des cinémas, des spectacles, des casinos, des événements publics et des assemblées. L’utilisation du passeport vaccinal sera également retirée des lieux de loisirs tels que les centres récréatifs, les centres de sports, les spas et les saunas et les salles louées pour des rassemblements privés.

À ces lieux s’ajoutent les installations maintenues par un établissement du réseau de la santé et des services sociaux, les ressources intermédiaires et les résidences privées pour aînés.

Maintien du passeport vaccinal à des fins de voyages

Soulignons toutefois qu’au-delà du 14 mars, le passeport vaccinal continuera d’être obligatoire selon les exigences du gouvernement fédéral pour les voyages domestiques à bord de transport ferroviaire et aérien et lors de voyages à l’étranger pour respecter les exigences en matière de déplacements internationaux.

Commencer à vivre avec le virus

 « Le contexte de la pandémie ayant évolué de manière favorable, on doit commencer à se préparer à apprendre à vivre avec le virus. Nous retirons l’utilisation du passeport vaccinal de manière prudente et graduelle, en ne fermant pas la porte à un retour de ces mesures si nécessaire. Pour l’instant, nous avons une marge de manœuvre qui nous permet d’envisager un retour à une vie plus normale », soutient Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Rappelons que le Québec a annoncé le 8 février la levée de l’essentiel des mesures sanitaires d’ici le 14 mars. Les premières ont été levées le 12 février, notamment celles sur la limite du nombre de personnes à l’intérieur des domiciles privés.

Facebook Twitter Reddit