Nouvelle de 18 h > Eliott Saint-Pierre se joint aux Lions
Nouvelle de 18 h

Eliott Saint-Pierre se joint aux Lions

Il va jouer à Trois-Rivières
Eliott Saint-Pierre, de Rimouski. (Photo: courtoisie)

Le défenseur rimouskois Eliott St-Pierre se joint aux Lions de Trois-Rivières, de la Ligue de hockey de la Côte Est (ECHL).

L’ancien porte-couleurs de L’Océanic de Rimouski (2017-2019) et du Drakkar de Baie-Comeau (2019-2020), de la LHJMQ, évoluait depuis 22 rencontres avec le Havoc de Huntsville, en Alabama, dans la « Southern Professionnal Hockey League » (SHPL), aux États-Unis. Cette formation l’avait auparavant acquis d’une autre équipe de ce circuit, les Thunderbolts d’Evansville.

Le Havoc a annoncé qu’Eliott est rappelé par les Lions sur sa page Facebook, cet après-midi.

Métal du Golfe_VF

Plans changés par accident

« Ce n’est pas un contrat garanti, mais c’est une chance de se faire valoir pour Eliott. Comme les Lions sont affiliés au Canadien de Montréal (LNH) et au Rocket de Laval (LAH), la durée de sa présence à Trois-Rivières dépendra en grande partie du va-et-vient des rappels entre les deux équipes. Peu importe, car il est heureux : il fait ce qu’il aime le plus », résume fièrement son père, l’homme d’affaires et ex-conseiller municipal Simon Saint-Pierre.

Eliott devait se joindre à l’Université d’Edmonton, en Alberta, en septembre dernier, mais des problèmes de formalités administratives ont déjoué ses plans.

Blessé cinq semaines

« L’entraîneur de cette université tenait à avoir Eliott avec son équipe en janvier, mais Eliott avait eu le temps d’explorer d’autres options. Son agent l’a envoyé faire le précamp des Lions de Trois-Rivières. À la suite d’un très bon précamp, il a été retenu pour le camp final. Même s’il a été déçu d’être retranché, il a adoré l’expérience du hockey professionnel. Mais à la fin du camp, il a été blessé à une cheville. Il a été contraint à presque cinq semaines d’inactivité », raconte Simon, lui-même un ex-hockeyeur de calibre senior.

Ligue du Sud des États-Unis

Au début novembre dernier, le robuste défenseur a reçu un appel de la SPHL. Cette ligue n’est affiliée à aucune équipe de la Ligue Américaine ni de la Ligue Nationale. Elle n’a donc pas de joueurs sous contrat reconnus et ce calibre est donc un peu moins important que celui de la ECHL.

Eliott Saint-Pierre. (Photo: Huntsville Havoc)

« La SPHL est présente au Sud et au centre des USA. La moyenne d’âge est d’environ 27 ans et les joueurs proviennent majoritairement des universités américaines. La SPHL est quand même une ligue d’un calibre surprenant. Les gars sont matures, gros et rapides. Le Havoc est au sommet du classement général et la ville est très attrayante », note monsieur Saint-Pierre.

Un jeune homme acharné

Eliott connaît une bonne saison, à son image de joueur physique et difficile à affronter. Il domine également la section des +/- du Havoc. Il est bien heureux d’avoir la chance de démontrer ce dont il est capable avec les Lions.

« Eliott a démontré beaucoup de ténacité et d’acharnement, au cours des dernières années », souligne enfin son père.

Prenez connaissance en vidéo du résumé d’une rencontre du Havoc ici (Eliott porte le numéro 15).

Voyez la vidéo promotionnelle des Lions, ici.

Voyez la fiche de hockeyeur d’Eliott en cliquant sur ce lien.

Facebook Twitter Reddit