Actualités > Économie > « Il faudra éviter de revenir en arrière »
Économie

« Il faudra éviter de revenir en arrière »

Le maire Caron au sujet de la remise en valeur du centre-ville
centre-ville rimouski
Pas d’avenir à Rimouski? Entre autres parce qu’il n’y a plus de logements ni de maisons à des prix accessibles (Photo: courtoisie Armand Dubé )

Le maire de Rimouski, Guy Caron, lance un appel à la patience quant à la nouvelle vocation de la Place des Anciens combattants et à la revitalisation du centre-ville de Rimouski.

Le dossier de la cathédrale étant pratiquement réglé avec le dépôt d’une demande de financement au Conseil du patrimoine religieux, ce que le maire Caron avait identifié comme essentiel pour passer à l’étape suivante, la nouvelle vocation de la Place des Anciens combattants devrait être au menu. Le Journal Le Soir a souligné la chose au maire Caron, en entrevue ce matin.

« On va voir la réponse du Conseil du patrimoine religieux. Si on l’obtient, les coûts seront couverts jusqu’à 70%. Il y aurait donc 30% des coûts à couvrir, mais encore une fois ce sera à l’Archevêché de trouver le moyen de le faire. La Ville a adopté une résolution d’appui à la demande de subvention qui a été faite. On attend avec impatience la suite des choses. Je suis en contact régulièrement avec l’Archevêché et la Fabrique », résume monsieur le maire.

Guy Caron (Photo: Ville de Rimouski)

Avant la fin du mandat

« Je comprends que l’on puisse être impatient quant au dossier de la Place des Anciens combattants et de la relance du centre-ville, mais la réponse dans ce cas est toujours la même : Il faut vraiment que l’on y voie un ensemble. Ce serait périlleux de faire des changements à la pièce, à la hâte. Après, si on faisait une erreur, il faudrait revenir en arrière. Tout ça, la vision du centre-ville, doit être présenté dans son ensemble et pas à la pièce. Sinon ce serait difficile d’imaginer à quoi ça va ressembler. »

« Il faut être patient, mais être patient, ça ne veut pas dire attendre la fin de mon mandat. Il y a des choses qui vont se mettre en branle. Je vous rappelle que j’ai célébré mes quatre mois à la mairie, seulement, hier », s’amuse Guy Caron. « Les choses vont quand même assez vite! Le dossier de la cathédrale peut débloquer rapidement pour avoir du financement pour assurer la sécurité des usagers et la relance des activités de la cathédrale. Ça va être extrêmement intéressant pour la suite des choses », affirme-t-il.

Le stationnement de la Place des Anciens combattants qui devrait devenir un peu plus vert. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Résolutions

D’ailleurs, deux résolutions en lien avec le centre-ville ont été adoptées hier soir. L’une d’elles appuie la demande de financement de la cathédrale. La seconde confirme le plan d’action soumis au gouvernement du Québec pour différents volets de la remise en valeur du centre-ville. Ce plan permettra d’obtenir une subvention de 700 000 $ s’il est approuvé.

Il contient notamment l’acquisition de mobilier urbain temporaire et permanent, des mesures d’achat local pour le centre-ville pour appuyer sa revitalisation et des initiatives en préparation à la présentation des Jeux du Québec en 2023, toujours au centre-ville.

Facebook Twitter Reddit