Actualités > Économie > L’amélioration du système de consigne est en marche
Économie

L’amélioration du système de consigne est en marche

(Photo: Unsplash photos)

Réseau Environnement dépose ses recommandations auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte (MELCC) contre les changements climatiques afin de bonifier et de clarifier certains aspects de ce projet, à la suite des consultations publiques sur la modernisation des systèmes de consigne et de collecte sélective du gouvernement québécois.

« Les recommandations proposées dans ce mémoire ont pour objectif de raffiner ce nouveau système de collecte sélective. Réseau Environnement insiste suffisamment sur le fait que la mise en opération et l’atteinte d’objectifs réalistes doivent être bien définies en amont par le MELCC et RECYC-QUÉBEC. Toutefois, l’association reconnaît l’importance de laisser au nouvel organisme de gestion désigné les moyens pour atteindre des taux de récupération et de valorisation locale plus performants que ceux que nous connaissons actuellement », précise l’organisme

Recommandation concernant le système de consigne de certains contenants

Pour que le nouveau système puisse s’implanter efficacement de manière à atteindre les taux de performance voulus, Réseau Environnement suggère que l’accent soit mis sur des messages très clairs d’information, de sensibilisation et d’éducation. L’association suggère également que la logistique des projets soit optimisée afin de s’assurer de l’efficacité d’un système fonctionnel dès sa mise en œuvre.

ADAUQAR

Progression réaliste

Elle suggère aussi au gouvernement de réviser ses taux de performance pour atteindre une progression réaliste en plus de s’assurer de la disposition de moyens pour desservir adéquatement les territoires isolés et éloignés.

« Réseau Environnement salue les initiatives ambitieuses du ministère. Pour nous, il est essentiel que le système de collecte sélective renouvelé et le système de consigne soient efficaces puisque ce seront les citoyennes et les citoyens qui assumeront les frais de sa mise en place, même avec une responsabilité élargie des producteurs. Nous espérons que nos propositions seront entendues au ministère, à qui nous offrons notre entière collaboration », soutient Mathieu Laneuville, président-directeur général de Réseau Environnement.

Les mémoires de Réseau Environnement peuvent être consultés en ligne.

Facebook Twitter Reddit