Actualités > Justice > Trois heures de représentations sur sentence
Justice

Trois heures de représentations sur sentence

En matière de pornographie juvénile
Le palais de justice de Rimouski. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

Les représentations sur sentence de Yannick Langlois-Gingras, 31 ans, de Saint-Fabien, qui a plaidé coupable le 14 janvier dernier d’avoir accédé à de la pornographie juvénile se tiendront le 12 août prochain, au palais de justice de Rimouski.

Les dossiers de Langlois-Gingras revenaient devant le tribunal ce lundi matin pour fixer la date des représentations sur la peine, évaluées à trois heures par la nouvelle avocate de l’accusé, maître Caroline Bérubé, qui prend la relève de maître Richard Guay, lequel a fermé son bureau.

Rapports

Langlois-Gingras a été arrêté le 8 juin 2021 par les enquêteurs de l’équipe d’enquête sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet de la Sûreté du Québec relativement à de la pornographie juvénile. Le rapport présententiel et le rapport sexologique sont prêts. Ils permettront de mieux guider le tribunal lors des représentations sur la peine.

Toujours en liberté

Langlois-Gingras a comparu une première fois le 8 juin 2021 au palais de justice de Rimouski, afin de répondre à plusieurs chefs d’accusation concernant l’accession, la possession et la distribution de pornographie juvénile. Suivant sa comparution, il a été remis en liberté sous certaines conditions, en attendant la suite des procédures. Il est toujours en liberté.

« Au moment de son arrestation, une perquisition a eu lieu à son domicile où du matériel informatique a été saisi pour analyse », précise le porte-parole de la SQ, le sergent Claude Doiron. Ce sont les résultats de ces analyses qui complètent la preuve.

Facebook Twitter Reddit