Nouvelle de 19 h > L’Île des Moussaillons renaît
Nouvelle de 19 h

L’Île des Moussaillons renaît

Les nouveaux propriétaires de l’Île des Moussaillons, Amélie Poirier-Gauthier et Dave Bernier (photo courtoisie)

« Le centre d’amusement pour enfant l’Ile des Moussaillons se prépare à vivre de nouvelles aventures ! »

C’est ce qu’ont annoncé Amélie Poirier-Gauthier et Dave Bernier, sur la page Facebook de l’entreprise, les repreneurs du centre d’amusement bien connu de la région rimouskoise.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher une pluie de commentaires de la communauté, très heureuse de cette annonce : « On attend pour annoncer la date officielle de la réouverture, mais déjà on voit un engouement : chaque fois qu’on fait un petit commentaire, les gens sont très heureux », déclare madame Poirier-Gauthier.

Métal du Golfe_VF

Le centre d’amusement

D’une superficie totale de 6 650 pi2, le centre d’amusement de l’Île des Moussaillons possède deux zones bien distinctes : la zone principale avec un module de jeux s’adressant aux jeunes de 3 à 12 ans, et la zone des Petits moussaillons, s’adressant aux bambins de 12 à 36 mois. Une zone d’escalade est également aménagée pour challenger les petits grimpeurs. C’est donc l’endroit idéal pour courir, grimper et sauter. La mission du centre d’amusement : soutenir le développement moteur des enfants, dans un cadre sécuritaire et amusant.

Les familles de la région sont nombreuses à avoir adopté l’Ile des Moussaillons avec leurs enfants aux cours des trois dernières années et l’annonce de la réouverture de cette entreprise vient définitivement répondre à un besoin, celui d’avoir un endroit où divertir les jeunes de 1 à 12 ans, et ce, beau temps, mauvais temps. Les réservations vont d’ailleurs pouvoir se faire dès maintenant pour des groupes plus nombreux ; une activité aussi très populaire pour les anniversaires. Les écoles, les milieux de garde, les organismes en lien avec la jeunesse ainsi que les camps de jour pourront eux aussi profiter du retour de cette activité pour les prochaines semaines et la période estivale qui s’amène à grands pas.

Gérer la COVID

Malgré l’incertitude au sujet des prochaines marches à suivre pour contrer la COVID-19, Amélie Poirier-Gauthier tient à rassurer ceux et celles qui ont l’intention de fréquenter le centre d’amusement : son équipe va s’assurer de maintenir des standards élevés en ce qui a trait aux respects des mesures sanitaires afin de réduire le plus possible les risques d’y attraper la COVID. Elle estime que s’il y a toujours une part de risque, que tout sera mis en place pour diminuer au maximum ce risque : « Les gens doivent pouvoir soutenir le service, et en profiter, dans la mesure où ils ne sont pas infectés par le virus ».

Recrutement

Les nouveaux propriétaires sont présentement en période de recrutement pour le centre d’amusement. « Si jamais les gens souhaitent faire partie de notre équipe, ils peuvent communiquer directement avec nous, via notre Messenger, c’est la façon la plus rapide de nous contacter », explique la propriétaire. Elle ajoute que des emplois à temps partiel, ainsi qu’un emploi à temps plein, sont présentement disponibles.

Historique

C’est à l’été 2018 qu’ouvrait officiellement le centre d’amusement L’Ile des Moussaillons sur la 2e rue Est à Rimouski. David Fournier, l’initiateur de ce projet, aura piloté durant trois années ce centre de divertissement pour enfants, un projet unique pour la ville de Rimouski. Le contexte entourant la pandémie et les nombreuses restrictions imposées durant les deux dernières années ont forcé sa fermeture complète en février dernier.

« Rimouski mérite d’avoir son centre d’amusement », avait alors mentionné monsieur Fournier, et tel est le désir des nouveaux administrateurs, eux-mêmes parents de deux jeunes filles et très actifs au sein de la communauté d’affaires de Rimouski.

« On est conscient de tout le travail qui a été fait par David Fournier, l’ancien propriétaire. Dans la relance des activités, on est très conscient qu’il y a eu un énorme travail qui a été fait dans les dernières années par l’ancien propriétaire » exprime Amélie Poirier-Gauthier.

À propos des nouveaux propriétaires

Amélie et Dave, partenaires dans la vie comme en affaires, sont déjà propriétaires depuis 2013 de l’entreprise de jouets et matériel éducatif Le P’tit Futé, fondée en 2006. Ils ont acquis une solide expérience dans la relance d’une entreprise. Le défi avec cette nouvelle acquisition devient encore plus intéressant pour eux lorsqu’on sait qu’il s’agit d’une clientèle commune, majoritairement des parents, pour les deux endroits. Les possibilités de projets et de partenariats sont donc à leur portée.

« On est des gens d’action, des gens qui aiment relever des défis : c’est la deuxième entreprise qu’on relance donc nous avons déjà une très belle expérience. Le contexte est un peu différent dû à la pandémie par contre la façon de procéder est un peu la même, il faut la repropulser. On a déjà de belles idées pour l’amener plus loin. Sans rien dévoiler, on est quand même très enthousiastes face au potentiel du centre d’amusement. »

Facebook Twitter Reddit