Actualités > Océanic > Les Remparts s’accrochent au premier rang [VIDÉO]
Océanic

Les Remparts s’accrochent au premier rang [VIDÉO]

L’Océanic s’incline par 4-3 au Centre Vidéotron
Une victoire importante pour les Remparts (Photo Journal Le Soir – René Alary)

QUÉBEC – Les Remparts de Québec ont eu le meilleur sur l’Océanic par la marque de 4-3, vendredi soir, pour ainsi demeurer au sommet du classement général de la LHJMQ, un point devant Charlottetown. Les deux clubs n’ont plus qu’un match à disputer, dimanche.

Les 10 199 spectateurs présents au Centre Vidéotron ont vu les Remparts prendre les devants 4-0 dans les 33 premières minutes de jeu pour se diriger vers la victoire. 

Les deux équipes s’affronteront de nouveau dimanche après-midi au Colisée Financière Sun Life. Les Remparts pourront confirmer leur championnat avec un point de classement tandis que l’Océanic conserve un mince espoir de devancer Halifax au 5e rang dans la Conférence de l’Est.

Bolduc : 52e but

Il n’y a eu qu’un but en première période. Zachary Bolduc a inscrit son 52e de la saison pour donner les devants aux locaux. Ils ont ajouté un deuxième but lors d’un jeu de puissance tôt en deuxième par l’entremise d’Evan Nause sur un tir des poignets du haut de l’enclave. Quelques secondes plus tard, Zachary Gravel a fait 3-0 avant que Pier-Olivier Roy en ajoute un quatrième. Lors d’un jeu de puissance, William Dumoulin a inscrit l’Océanic au pointage en fin de deuxième période.

Alex Drover marque le troisième but de l’Océanic (Photo Journal Le Soir – René Alary)

Le but de Jacob Mathieu a redonné espoir aux visiteurs qui ont dominé la troisième période. Ils ont d’ailleurs réduit l’écart à un seul but lors d’un jeu de puissance sur le 13e de la saison d’Alex Drover. Mais, la tentative de remontée s’est arrêtée là.

Du caractère

Serge Beausoleil s’entretient avec l’arbitre Nicolas Dutil pendant que Patrik Hamrla est au banc pour un bris d’équipement. (Photo Journal Le Soir – René Alary)

« Je suis fier de comment les gars ont travaillé. On a fait preuve de caractère. À 4-0, on aurait pu manger une dégelée. Non, on a joué une troisième période solide. On a cinq 16 ans, on a un attaquant à la défense. Les pertes de Côté et Gauthier nous font mal. Ce sont des gars qui jouent 26-27 minutes par match », a commenté Serge Beausoleil qui a salué la bonne soirée de travail de William Dumoulin, transformé en défenseur. 

Son vis-à-vis a remporté sa 467e victoire derrière le banc des Remparts, ce qui lui permet de rejoindre Benoit Groulx pour le plus grand nombre de victoires avec la même équipe. 

« Nos punitions leur ont donné du momentum. Leur but en fin de deuxième leur a donné un regain de vie. Jusque-là, on était largement dominant. Par la suite, on a fait quelques revirements. Il faut être meilleur », a dit Patrick Roy qui a aussi décoché une flèche à l’endroit de Serge Beausoleil qui avait questionné quelques appels des officiels lors de son point de presse. « Ça me fait de la peine de voir un entraineur qui ramasse les arbitres quand il a eu huit avantages numériques. On est chanceux d’avoir ces arbitres-là, ils font un excellent travail. Ils sont dédiés. Ils ne méritent pas de se faire critiquer. »

Roy a aussi vanté le travail de l’Océanic. « Ils jouent bien contre nous. C’est une équipe résiliente. Serge fait du bon travail. Il s’assure que ses joueurs compétitionnent et c’est ce à quoi on s’attend quand on affronte l’Océanic, une équipe qui est très disciplinée. »

Dumoulin le défenseur

William Dumoulin a de nouveau fait le travail à la position de défenseur en l’absence de deux arrières. « Québec est très talentueux et a beaucoup de vitesse. On était un peu sur les talons les deux premières périodes. Mais, en troisième, on est revenu fort, on a joué notre hockey. On a joué physique, on compétitionnait et on a remonté le pointage. Mais, on aurait aimé un meilleur résultat. »

Devant le filet, Patrik Hamrla a repoussé 22 lancers tandis que William Rousseau en a bloqué 24.

En bref

C’est finalement quatre absents en raison de blessures ou de la maladie qui ne jouaient pas pour l’Océanic : les défenseurs Charles Côté et Mathis Gauthier ainsi que les attaquants Julien Béland et Alexandre Lefebvre… Avant le match, les Remparts ont souligné les accomplissements de leur première édition, celle de 1997-98, qui avait toutefois été éliminée par l’Océanic dans une série mémorable en demi-finale. Ils ont aussi rendu hommage à leur directeur des opérations, Louis Painchaud, qui prend sa retraite après 25 ans à la tête de l’organisation…L’ancien de l’Océanic, Zachary Bolduc est le joueur de l’année chez les Remparts… L’Océanic complètera sa saison dimanche (15 h) en recevant les Remparts pour son 68e et dernier match du calendrier… 200 jeunes en situation de vulnérabilité de la région pourront alors voir leurs favoris en action lors du match communautaire présenté par TELUS qui remettra également un don au Petit repère, Centre de pédiatrie sociale, ce qui permettra à l’organisme d’offrir gratuitement des ateliers d’arts et de contes pour les enfants afin d’éveiller leur curiosité et de contribuer à leur mieux-être et développement.

Facebook Twitter Reddit