Actualités > Politique > Le PQ défend le transport interurbain
Politique

Le PQ défend le transport interurbain

Messieurs Arseneau et Ouellet se réjouissent que la Commission des transports du Québec ait rejeté une demande de la compagnie Orléans Express qui souhaitait réduire du quart, environ, ses services en région. (Photo: archives)

Le chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports, Joël Arseneau, ainsi que le candidat du PQ dans Rimouski, Samuel Ouellet, s’inquiètent de la volonté affichée de la compagnie d’autocars Orléans Express de réduire ses services en région.

Les deux représentants péquistes considèrent qu’en région, les services d’autobus interurbains sont essentiels et ne doivent, en aucun cas, être revus à la baisse. Ils promettent que leur formation maintiendra la pression pour assurer une desserte adéquate, notamment au Bas-St-Laurent.

Soupir de soulagement

Messieurs Arseneau et Ouellet se réjouissent que la Commission des transports du Québec ait rejeté une demande de la compagnie Orléans Express qui souhaitait réduire du quart, environ, ses services en région, principalement au Bas-Saint-Laurent. Cette nouvelle a fait bondir le porte-parole du Parti Québécois en matière de transports.

« Si la requête avait été acceptée, des villes comme Montmagny, Saint-Jean-Port-Joli et Trois‑Pistoles auraient pu être complètement exclues des parcours. La compagnie envisageait également de réduire ses services les fins de semaine à Rivière-du-Loup », a-t-il signalé.

Décision aberrante

Aux yeux de Samuel Ouellet, il est aberrant et totalement inacceptable d’envisager de réduire ce type de service et qu’au contraire, on devrait plutôt penser à améliorer et à consolider l’offre.

« En région, les services d’autocar sont utilisés par des jeunes, des étudiants, des aînés… ainsi que pour la livraison de colis, des agriculteurs et des poissonniers, entre autres, s’en servent pour faire circuler leurs produits. Je demande formellement au gouvernement de soutenir et de s’engager à maintenir les services actuels; c’est un minimum », a réclamé le candidat.

Négligé

Le Parti Québécois affirme être souvent intervenu pour que soit reconnu à sa juste valeur le transport interurbain par autocar, négligé, juge-t-il par le gouvernement.

« C’est un moyen de transport accessible et abordable. Pour plusieurs personnes, c’est même un service essentiel. En plus, ça réduit le nombre de voitures sur les routes, donc les émissions de GES. Un gouvernement responsable ne devrait pas hésiter à appuyer le transport interurbain par autocar », a conclu Joël Arseneau.

Facebook Twitter Reddit