Actualités > Économie > Des investissements de 184 M$ sur cinq ans
Économie

Des investissements de 184 M$ sur cinq ans

Le conseil municipal de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud-archives)

Le conseil municipal de Rimouski a adopté, hier soir, le programme quinquennal d’immobilisations (PQI) 2023-2027 qui prévoit des investissements de 184 M$.

Les projets prévus dans les cinq prochaines années sont répartis comme suit: 36,3 M$ en 2023, 42,7 M$ en 2024, 36,2 M$ en 2025, 36,1 M$ en 2026 et 33 M$ en 2027.

Il s’agit de la première année d’un programme sur cinq ans pour la Ville de Rimouski. Par le passé, le programme d’immobilisations s’échelonnait sur une période de trois ans.

Mieux planifier

« La planification sur cinq ans nous permet de prioriser nos actions à long terme et de les intégrer dans une vision globale. Ce carnet de travail est rempli de projets qui auront d’importantes retombées pour le bien-être et le développement du milieu de vie des Rimouskoises et Rimouskois. Le programme quinquennal est ambitieux et nous ne ménagerons pas les efforts pour voir se mettre en place ces projets porteurs pour la Rimouski de demain », signale le maire suppléant, Rodrigue Joncas.

Efficacité

En entrevue au Journal Le Soir, monsieur Joncas précise que sur les 184 M$ de dépenses prévues pour ce plan, les projets seront financés en moyenne à 44% par les autres paliers de gouvernement. De plus, sur la différence, on devra avoir recours à des règlements d’emprunt dans une proportion de seulement 18%.

« Bon an, mal an, on a toujours été fiers de dire qu’à Rimouski, on réalise les projets dans les meilleures conditions possibles, en regardant toutes les catégories possibles de financement externe. On a créé des réserves, d’année en année, dont une qu’on appelle la réserve des infrastructures. Celle-ci nous a permis de n’avoir besoin que d’emprunter 7 M$ sur un projet de 42 M$. Le projet revient à 20 $ par famille pour chaque résidence de Rimouski pour 20 ans. On va chercher de l’argent dans des réserves. On a aussi, année après année, un montant qu’on prélève sur le budget de fonctionnement qui est affecté à des projets qu’on réalise dans la même année. Sur 36 M$ de travaux l’an prochain, on va emprunter 6 M$ qui seront étalés dans le temps », explique celui qui est aussi le conseiller du district Nazareth.

Rodrigue Joncas (Photo: courtoisie)

En amont

Le travail en amont des fonctionnaires de la Ville pour préparer le financement des projets est à souligner, selon le maire suppléant. « D’ailleurs, une personne à la Ville est embauchée strictement pour rechercher des possibilités de subvention pour les différents projets », fait aussi remarquer monsieur Joncas.

En 2023

Plusieurs investissements majeurs sont prévus en 2023 :

  • Projets du budget participatif citoyen (200 000 $);
  • Projets écoresponsables (250 000 $);
  • Mise aux normes et aménagement des parcs et espaces verts (250 000 $);
  • Ajout de mesures d’abaissement de la vitesse et de mobilité durable (100 000 $);
  • Réfection de la toiture de l’hôtel de ville et du gymnase de l’Édifice Claire-L’Heureux-Dubé (2 M$);
  • Réserve pour la mise à niveau de bâtiments (700 000 $);
  • Construction d’un terminus et autres aménagements pour le transport en commun (523 000 $);
  • Remplacement du camion autopompe (940 000 $);
  • Programme d’aide à la voirie locale (9 M$);
  • Réfection des infrastructures (TECQ) (8 M$);
  • Extension de services (6,5 M$);
  • Programmes de réfection du réseau routier (pavage, trottoirs, regards, etc.) (2 M$).
  •  

Pour consulter le document détaillé et la fiche d’information du programme quinquennal d’immobilisations 2023-2027 suivez ce lien.

Facebook Twitter Reddit