Nouvelle de 18 h > Les Pionnières en hockey veulent récidiver
Nouvelle de 18 h

Les Pionnières en hockey veulent récidiver

Ligue collégiale du RSEQ – division 2
Hugues Lebel (Photo Journal Le Soir – René Alary)

Championnes défendantes de la Ligue collégiale du RSEQ en deuxième division, les Pionnières du Cégep de Rimouski en hockey ont bien l’intention de répéter leurs performances.

La formation dirigée par Hugues Lebel amorcera sa saison en recevant les Filions de Thetford les samedi 24 et dimanche 25 septembre. Les Diablos du Cégep de Trois-Rivières et les Voltigeurs de Drummondville complètent les cadres de la ligue qui demeure avec les quatre mêmes équipes que l’an dernier.

Les Pionnières comptent sur 22 joueuses, dont la moitié en seront à une deuxième saison avec le club. Et, bonne nouvelle, alors que l’équipe ne comptait que sur trois joueuses du Bas-Saint-Laurent / Gaspésie l’an dernier, elle en a maintenant sept, soit le tiers de la formation. Un signe que le hockey féminin se développe dans la région.

Solide en défensive et devant le filet

La gardienne des Pionnières, Mia Néron (Photo archives : Alain Tremblay photographie)

« On avait notre capitaine l’an dernier, Marie-Lou Boilard, qui avait beaucoup d’impact en défensive. Ce sera très difficile de la remplacer. Par contre, on a une bonne brigade défensive et notre gardienne, Mia Néron, qui a été la meilleure de la ligue, est de retour et je m’attends à ce qu’elle ait beaucoup de boulot. Au niveau offensif, c’était difficile de marquer des buts, même si on lançait beaucoup, et je crois que ce sera le même scénario cette saison. On travaille déjà sur ces aspects-là », explique Hugues Lebel.

Les grands honneurs 

Interrogé sur les objectifs pour sa formation, l’entraineur-chef vise à nouveau les grands honneurs, mais ça risque d’être plus difficile. La saison dernière, les Pionnières ont mis la main sur le championnat lors de la dernière fin de semaine du calendrier avant de remporter la finale en prolongation face aux Voltigeurs. 

« Je crois que ce sera plus partagé que l’an dernier. Drummondville arrive vraiment à maturité et aura une très bonne équipe. Toutefois, mon noyau de joueuses est très vieux en termes de hockey collégial avec des filles de 20, 21 et 22 ans et je pense que l’expérience de ces filles-là va faire en sorte qu’on va encore bien s’en tirer. Donc l’objectif demeure de terminer au premier rang et de remporter les séries « assure-t-il.

C’est donc avec beaucoup d’optimisme que les deux équipes de hockey du collège rimouskois se préparent à entreprendre leur prochaine saison. Aussi champions défendants, les Pionniers hockey ont encore de grandes ambitions. 

Facebook Twitter Reddit