Culturel > Catherine Dorion en ville pour parler culture
Culturel

Catherine Dorion en ville pour parler culture

La députée de Taschereau, Catherine Dorion (Photo Facebook – Catherine Dorion)

La députée de Québec solidaire dans Taschereau, madame Catherine Dorion fait un arrêt à Rimouski, ce soir pour y tenir une conférence – non partisane – sur le thème de la culture.

Cette conférence portera plus précisément sur la place de la culture dans l’espace moderne, ainsi que sur les conséquences d’un manque de partage de culture.

Métal du Golfe_VF

« Dans un contexte de « workaholisme » généralisé et de numérisation d’à peu près tous les aspects de la vie, que reste-t-il des lieux et des moments où depuis toujours se transmet, se crée et se réinvente la culture populaire? La culture, ce n’est pas une série télé ni un événement au quartier des spectacles. C’est ce qui émerge lorsque les gens passent du temps libre ensemble.

Histoires, musique, danses, symboles, affection partagée pour un monde imaginaire commun qui a été créé par la communauté – et non pas une industrie culturelle. Or ce temps libre ensemble est aujourd’hui réduit à peau de chagrin. Les conséquences sociales et politiques de ça sont immenses. Que faire? Conférence suivie d’une longue période d’échanges avec le public », indique la description de l’événement dans un communiqué.

Québec solidaire et la culture

Bien qu’il ne s’agit pas d’un événement partisan, le passage de madame Dorion et le contenu qu’elle souhaite aborder, offre l’occasion de se pencher un peu plus sur les implications culturelles de Québec solidaire, plus précisément à Rimouski.

Rappelons que la candidate du parti dans Rimouski, madame Carol-Ann Kack, a accordé une place importante à la culture depuis le début de la campagne électorale. Toutefois, elle assure que le passage en ville de Catherine Dorion n’a rien à voir avec la campagne ou avec elle.

« J’oserais dire que je considère madame Dorion comme une amie. En ce moment elle est une élue, elle vient comme députée de Taschereau, mais elle n’est pas en campagne. Ce n’est donc pas un événement qui est partisan, mais il est évident que je vais profiter de l’occasion pour aller aux Bains Publics ce soir, et assister à la conférence de Catherine Dorion sur l’avenir de la culture. »

« Un milieu culturel bouillonnant »

Malgré tout, la candidate considère que le thème abordé est politique et que le fait que Rimouski ait été choisi par madame Dorion pour en discuter n’a rien d’étonnant.

« C’est un thème que je considère être assez politique, parce que la place de la culture au Québec est très importante. Dernièrement en campagne, nous avons parlé d’enjeux qui touchent l’immigration, l’identité, et la culture est un ancrage de cela. Je suis donc très heureuse que Catherine Dorion ait choisi de venir à Rimouski pour parler de ce thème et ça ne me surprend pas qu’elle vienne dans une ville comme Rimouski pour en parler, parce que nous avons un milieu culturel bouillonnant. »

L’importance de la culture pour le collectif

« Les propositions politiques qui sont dans une plateforme électorale, où nous avons fait des annonces en culture, sont des mécanismes pour venir la soutenir. Nous avons parlé de vouloir faire en sorte que les personnes immigrantes aient accès à des bons de 200$ pour pouvoir consommer de la culture dans leur nouveau lieu d’accueil, le Québec. Nous avons parlé qu’on voulait faire passer de deux à quatre sorties culturelles par année dans les sorties scolaires. »

« Donc ce sont des moyens pour avoir accès à la culture et où madame Dorion se dirige aussi, c’est l’importance pour le collectif. D’avoir autant des espaces que des lieux, que d’avoir du temps pour que ça puisse émerger, parce que la culture, ça ne devrait pas seulement appartenir aux artistes d’en produire. Nous avons tous et toutes des espaces de création que nous pouvons mettre à profit et ce sont des choses qui ont peut-être tendance à se perdre. J’ai donc l’impression que ce sera abordé aussi ce soir et de façon générale, c’est évident que ça me rejoint. »

Le climat versus la culture

Alors que Québec solidaire accorde une importante place à la lutte aux changements climatiques, madame Kack réitère sa position sur la culture dans ce contexte.

« Pour moi, la culture n’est pas quelque chose à part. C’est une façon de regarder le monde à travers différents médiums. Que ce soit le chant, la peinture, la photo ou les films, ce sont des façons pour nous comme société de digérer et de regarder ce qui se passe. Et en fait, c’est super important, encore plus dans des moments de crise d’avoir la culture qui est là, pour trouver du sens, pour se relier les uns avec les autres, donc la culture ne sera jamais secondaire pour moi. De toute façon, les gens la font exister, mais elle est encore plus importante dans des situations difficiles. »

Facebook Twitter Reddit