Pionniers Football > Pas de séries pour les Pionniers
Pionniers Football

Pas de séries pour les Pionniers

Revers de 31-6 à La Pocatière
Une photo de la partie entre les Gaulois et les Pionniers à Rimouski plus tôt cette saison. (Photo tirée de Facebook des Pionniers)

Malgré une saison sans victoire jusqu’ici, les Pionniers du Cégep de Rimouski en football avaient toujours espoir de participer aux séries éliminatoires. Ce ne sera finalement pas le cas pour une troisième saison consécutive.  

Ils avaient besoin d’un gain par sept points ou plus à La Pocatière, samedi après-midi, pour conserver leurs chances. Ce ne fut pas le cas, les Gaulois ayant le meilleur par la marque de 31-6 pour ainsi mériter leur billet pour les éliminatoires. La dernière participation de la formation rimouskoise aux séries remonte à la saison 2018. Elle les a ratées en 2019, 2021 et 2022. La saison 2020 a été annulée en raison de la COVID. 

En avance à la demie

L’histoire des dernières semaines s’est répétée alors que les Pionniers ont tenu le coup en première demie. Ils menaient d’ailleurs 6-4 à la mi-temps. Mais, les Gaulois ont inscrit trois touchés au troisième quart pour se sauver avec la victoire.

« Un match où on a perdu le contrôle en deuxième demie. Il y avait des choses à l’attaque qui ne fonctionnaient pas, mais on voyait qu’on était capable de progresser et on avait bon espoir pour la deuxième demie. Mais, il y a eu une séquence d’erreurs d’assignations qu’on ne fait pratiquement jamais et qui ont fait en sorte qu’on a perdu le momentum. La Pocatière a capitalisé sur nos erreurs et ç’a donné la fin de match qu’on connait », a résumé Kevin Nichols qui comptait sur un effectif de 34 joueurs. 

L’aspect fatigue peut expliquer bien des choses à mesure que le match avance, mais ce n’est pas tout. « On a une équipe qui n’a pas gagné depuis deux ans. Apprendre à gagner, c’est une chose. C’est difficile pour nos joueurs d’entrevoir comment bien finir un match, même sous l’effet de la fatigue », a poursuivi l’entraineur-chef.

Un peu de positif

Parmi les points positifs, il retient la performance d’Anthony Bourget-Therrien. « Son interception au deuxième quart a fait tourner le momentum de notre côté pour le reste de la demie », retient Nichols. Il en a résulté un placement. 

Les Pionniers seront en congé en fin de semaine prochaine. Ils joueront leur dernier match le samedi 29 octobre en recevant les Condors du Cégep Beauce-Appalaches qui ont un dossier parfait de 5-0 avant leur match de samedi soir contre Chicoutimi.

Facebook Twitter Reddit